Registres de délibérations urbains au Moyen Âge

Collection description

Description
  • Les registres de délibérations urbains représentent des fonds documentaires importants en volume et présents dans de très nombreuses villes européennes au Moyen Âge. Leur production a accompagné le développement des gouvernements urbains (consulats, communes, républiques citadines) et l’essor des formes écrites de l’administration. Ces registres ont depuis longtemps fourni nombre d'informations événementielles et permis les recoupements factuels, grâce à leur composition diachronique généralement continue. Depuis deux décennies des études spécifiques ont porté sur ce type de documents, particulièrement abondants dans l'aire méditerranéenne occidentale et méridionale française. Dans la perspective des travaux précurseurs de Paolo Cammarosano et Pierre Chastang, une attention nouvelle est à présent prêtée à ces documents, qui ont fourni la matière de plusieurs publications importantes, portant entre autres sur les villes de Lyon, Marseille, Toulouse, Reims, Sisteron, Brignoles. Ces études récentes examinent le contenu, le langage, mais aussi la place des registres de délibérations dans les pratiques politiques et leur insertion au sein des ensembles documentaires communaux. Ainsi, c’est la logique documentaire dans laquelle s'inscrivent ces registres qui est questionnée, pour en discerner la signification politique, dans une perspective documentaire englobante permise par l'abondance de ce type de sources. Le carnet Hypothèses REGIDEL s'inscrit dans ce renouvellement historiographique. Au sein du laboratoire Telemme (UMR 7303, AMU-CNRS), le carnet s'appuiera sur l'activité du groupe "Lien social, lien moral" (Axe 2, groupe 4 dans le programme quadriennal en cours).
Identifier

10670/2.5kzywi

ISSN
Organization

OpenEdition

Date

108 documents

next