Fonds Jean-Claude Rivierre - langues de Nouvelle-Calédonie

Collection description

Description
  • Travaux et corpus rassemblés par Jean-Claude Rivierre Jean-Claude Rivierre a travaillé sous la direction d'André Haudricourt. Après avoir été recruté par le CNRS fin 1964, il partit pour une première mission de trente mois en Nouvelle-Calédonie et au Vanuatu. Ses enquêtes portèrent en priorité sur le cèmuhî et les autres langues tonales de la Nouvelle-Calédonie. Sur la trentaine de langues que compte la Nouvelle-Calédonie, cinq ont en effet la propriété remarquable d'être tonales : trois sont parlées dans l'Extrême-sud de la Grande Terre et les deux autres, dont le paicî et le cèmuhî, sont parlées dans le Centre nord. Cette thématique a occupé Jean-Claude Rivierre durant toute sa carrière qui s'est déroulée au LACITO à partir de 1976, ponctuée par des missions de terrain jusqu'en l'an 1998. (texte rédigé par Jean-Claude Rivierre et Alexia Lejeune)
Identifier

10670/2.awteev

Date

55 documents
Jean-Claude Rivierre (Oct 22, 2017)
Jean-Claude Rivierre (Oct 22, 2017)
Jean-Claude Rivierre (Oct 22, 2017)
Jean-Claude Rivierre et al. (1971)

next