Épistémologie et politique - Recherches en Proche-Orient

Fiche de la collection

Description
  • Le point de départ de ce séminaire est dans les expressions de « théories voyageuses » qui, là où une chaîne conceptuelle faisait défaut (exils, guerres, et déplacements, situations de subalternalisation dans la vie, le droit, et la langue, séparations), s'écrivent en une cartographie de récits où énoncés et énonciations ne peuvent être disjoints. Ces récits sont les syntagmes concrets issus de la rencontre, des formes de vie, de leur persistance, et la forme de leur historicité. Par ailleurs, les conflits qui traversent le Proche et Moyen-Orient aujourd’hui ne sont pas dissociables de l’histoire des accords Sykes-Picot. Il est également nécessaire de les aborder à partir d’une analyse plus large des conditions de la globalisation, cet autre nom de la colonisation, dans ses dimensions politiques, sociales, économiques, etc. C’est depuis un décentrement constant, un décentrement dont dérive une différence dans laquelle s'inscrivent les autres noms de l'histoire, que pourraient se dire les formes nouvelles possibles du politique.De là, ce séminaire porte sur les expérimentations du commun et les productions théoriques du post-national, la construction des appartenances multiples et la problématique des frontières, les généalogies de la violence et les langages de la mémoire, les politiques des savoirs et de la traduction avec une perspective transdisciplinaire dans le contexte d'un échange international.
Identifiant

10670/2.utb919

Type de document

Billets de blog (23)

Date

23 résultats
Sempo (15 oct. 2016)
Sempo (14 avr. 2018)
Co/Po/Mo (30 juin 2017)
Sempo (18 janv. 2018)
Sempo (28 avr. 2018)
Sempo (15 avr. 2017)
Co/Po/Mo (3 juil. 2017)
Sempo (24 juin 2017)
Sempo (12 nov. 2016)
Sempo (20 janv. 2018)
Co/Po/Mo (24 juin 2017)
Sempo (10 mars 2017)
Sempo (25 oct. 2017)
Sempo (25 mai 2017)
Sempo (10 févr. 2017)

next