Familles de bateliers à Tribehou (Manche), 1838-1931

Metadatas

Date

1969

type
Language
Identifier
Organization

MESR


Similar subjects Fr

Passeurs (bateliers) Mariniers

Cite this document

Jean-Jacques Bertaux, « Familles de bateliers à Tribehou (Manche), 1838-1931 », Annales de Normandie, ID : 10.3406/annor.1969.5017


Metrics


Share / Export

Abstract Fr

L'analyse de papiers de famille a permis de suivre, sur prè-s d'un siècle et pratiquement jusqu'à son terme, l'activité de bateliers exerçant leur trafic sur les rivières qui se jettent dans la baie des Veys. Le métier a un net caractère familial. Son exercice s'accompagne de celui, annexe, de la pèche, mais ne laisse guère place à une activité agricole. L'objet essentiel du trafic est la langue, que le batelier va extraire dans la baie des Veys et transporte jusqu'à de petits ports fluviaux où les agriculteurs viennent s'en approvisionner pour l'amendement des terres. Chaux et matériaux de construction sont aussi transportés par gabarres. Mais l'emploi décroissant de la tangue en agriculture et la concurrence des moyens de transport modernes ont fait peu à peu disparaître le trafic de batellerie. En 1931, l'un des derniers bateliers en activité, s'il transporte toujours de la tangue, doit compléter ses ressources par du travail en journée.

From the same authors

On the same subjects