L'entrée dans l'écriture : comment des écoliers transforment une "histoire"

Metadatas

Date

1989

Discipline
type
Language
Identifier
Organization

MESR

License

Copyright PERSEE 2003-2019. Works reproduced on the PERSEE website are protected by the general rules of the Code of Intellectual Property. For strictly private, scientific or teaching purposes excluding all commercial use, reproduction and communication to the public of this document is permitted on condition that its origin and copyright are clearly mentionned.



Cite this document

Claudine Fabre-Cols, « L'entrée dans l'écriture : comment des écoliers transforment une "histoire" », DRLAV. Documentation et Recherche en Linguistique Allemande Vincennes, ID : 10.3406/drlav.1989.1081


Metrics


Share / Export

Abstract Fr En

En comparant versions orales et versions écrites d'une même " histoire", ou en contrastant différents états de brouillons et copies scolaires, on s'efforce de décrire les principales modifications intervenant dans la genèse de narrations orales et écrites produites par des écoliers ayant de 6 à 11 ans. Les résultats font apparaître : a) lors de la comparaison oral /écrit : 1. que l'écrit n'est pas la simple transcription de l'oral ; 2. que l'expression est plus dense à l'écrit qu'à l'oral, et qu'elle est également plus dense dans les écrits des écoliers qui sont en situation de réussite ; 3. que le travail de l'écrit scolaire établit un réglage spécifique de la subjectivité ; b) lors de la comparaison des différents états d'un écrit : 1. que les modifications se localisent plutôt dans les zones de transition discursive (introduction , discours rapporté, clôtures) ; 2. que les ajouts, en particulier, apparaissent quand il s'agit de changer le type discursif ; 3. que, de façon comparable, mais moins forte, les suppressions jouent le même rôle dans l'orientation du texte ou dans les essais de conclusion. Mots-clés : Activités métalinguistiques ; Oral/ Ecrit ; Ecrits scolaires ; Développement du langage ; Paraphrase.

By comparing the oral and written versions of the same story, and by contrasting the different stages of rough copies of children's scripts, this paper attempts to account for the principal modifications that take place in the production of oral and written narratives produced by schoolchildren between 6 and 11 years of age. The results show that : a) when comparing oral and written narratives 1) the written versions are not simply transcriptions of the oral ; 2) the written versions are richer then the oral, and richer in the case of the successful child ; and 3) written work in school establishes a specific type of regulation of the child's subjectivity. b) when comparing the successive stages in the production of a written text 1) most modifications involve discourse transition zones (introduction, reported speech, concluding structures) ; 2) additions, in particular, occur when there is a change of discourse type ; 3) in a comparable manner, erasures play the same role in the general orientation of the text and in attempts to conclude. Key Words : Metalinguistic activities ; Oral vs Written language ; Writing at school ; Language development ; Paraphrase.

From the same authors

On the same subjects

Similar documents

Within the same disciplines