La curée ou l’anaphore "à outrance"

Metadatas

Date

June 5, 2008

Discipline
type
Language
Identifier
Source

Semen

Organization

OpenEdition

Licenses

All rights reserved , info:eu-repo/semantics/openAccess


Keywords

Roman Allégorie naturalisme Zola (émile) mimesis


Cite this document

Jérôme Pourcelot, « La curée ou l’anaphore "à outrance" », Semen, ID : 10.4000/semen.6923


Metrics


Share / Export

Abstract 0

Finalement, il n'y a pas d'objet du récit : le récit ne traite que de lui-même : le récit se raconte." Roland BARTHES "La figure de rhétorique, c'est du langage perçu en tant que tel." Tzvetan TODOROV La figure de la redondance est ostensiblement inscrite au coeur de La Curée de Zola. En témoigne éloquemment, entre autres, la réitération littérale — aux deux axes polaires que constituent ouverture et clôture du roman, unis en l'occurrence par une relation de parfaite symétrie équationnelle — ...

document thumbnail

From the same authors

On the same subjects

Within the same disciplines

Export in