Le mouvement protestataire algérien de 2019 à la lumière de la théorie des mouvements sociaux et des Printemps arabes

Metadatas

Date

December 15, 2019

type
Language
Identifier
Organization

OpenEdition


Keywords

Théorie des mouvements sociaux structure des opportunités politiques ressources cadrage. Social movements theories resources Political opportunity structures framing.


Cite this document

Frédéric Volpi, « Le mouvement protestataire algérien de 2019 à la lumière de la théorie des mouvements sociaux et des Printemps arabes », L’Année du Maghreb, ID : 10.4000/anneemaghreb.5039


Metrics


Share / Export

Abstract Fr En

Le mouvement de contestation de 2019 en Algérie est-il un mouvement social « exceptionnel » ? Si oui, quels sont les critères qui le distingue des autres ? Ou alors, cette vague de mécontentement n’est-elle qu’une variante des mouvements des « printemps arabes » de 2011 ? La théorie des mouvements sociaux propose différentes grilles de lecture pour donner un sens à ces phénomènes de mobilisations, ainsi qu’à leurs conséquences politiques. Bien que ces perspectives analytiques n’aient été systématiquement appliquées aux sociétés du Maghreb et du Machrek que depuis peu, leurs ressources méthodologiques et analytiques apportent un éclairage utile sur des événements, tels que la mobilisation actuelle en Algérie. Elles permettent d’élucider et de structurer à des degrés différents, tant ce qui constitue la particularité du mouvement algérien de 2019, que ce qui correspond aux processus génériques des mouvements protestataires. Dans cette perspective cette contribution vise à replacer ce mouvement dans le champ plus large des mouvements sociaux pour souligner tant les trajectoires les plus probables de ces mobilisations que leurs aspects novateurs par rapport à la reconfiguration de la gouvernance autoritaire dans le pays.

How exceptional is the 2019 social unrest in Algeria? If it is exceptional what are its characteristics? Alternatively, is this wave of discontent merely a variation of the movements of the 2011 Arab Uprisings? Social movement theory proposes different frameworks to make sense of these mobilizations and their political outcomes. Although these analytical perspectives were only recently systematically applied to the Middle East and North Africa, their methodological and analytical tools bring some useful insights on events like the current wave of mobilization in Algeria. They help structuring and explaining to varying degrees what constitutes the specificities of the 2019 Algerian movement and what represents generic processes of protest movements. In this light, this contribution seeks to reposition this particular movement within the larger field of social movements in order to highlight its likely trajectory as well as its novel character in relation to the reconfiguration of authoritarian governance in the country.

From the same authors

On the same subjects

Similar documents

Within the same disciplines