Chapitre 6. Du café de Port-Margot au sucre des Manquets : les aléas des plantations (1778-1791)

Metadatas

Date

February 27, 2020

Discipline
Language
Identifiers
Collection

OpenEdition Books

Organization

OpenEdition

Licenses

https://www.openedition.org/12554 , info:eu-repo/semantics/openAccess




Cite this document

Jean-Louis Donnadieu, « Chapitre 6. Du café de Port-Margot au sucre des Manquets : les aléas des plantations (1778-1791) », Presses universitaires du Midi, ID : 10.4000/books.pumi.11517


Metrics


Share / Export

Abstract 0

En 1778, trois ans après leur retour en métropole, le comte de Noé et le chevalier d’Héricourt achètent deux plantations de café situées sur les mornes du Port-Margot. Cet investissement va rapidement se révéler hasardeux. Pourtant, l’affaire semble au départ très prometteuse. Aux Antilles, le café est d’implantation plus tardive que le sucre, les premiers essais ayant été faits à la Martinique en 1720. À la différence de la « noble » ressource sucrière, qui occupe les plaines, les plants de ...

document thumbnail

From the same authors

On the same subjects

Within the same disciplines

Export in