D’une rive l’autre : questions de génétique et poétique

Metadatas

Date

October 28, 2020

Discipline
type
Language
Identifier
Organization

OpenEdition


Keywords

Congo global catabase poétique anabase génétique modèle fleuvien kairos Serge Amisi Sinzo Aanza Fiston Mwanza Mujila Afrique Archive arts de la scène Congo critique génétique Fleuve Génétique des textes Habib Tengour histoire de l’Afrique Kongo littérature africaine littérature congolaise littérature en langues congolaises littérature mondiale Lubumbashi marché du livre au Congo multilinguisme congolais musée de Tervuren Gobal Congo ; Poetic Katabasis ; Genetic Anabasis ; Kairos ; Serge Amisi ; Sinzo Aanza ; Fiston Mwanza Mujila Africa Congo Congolese literature Genetic criticism

Abstract Fr En

On se demandera dans quelle mesure l’approche génétique, dont le postulat « le texte n’existe pas » implique de remonter en amont du texte imprimé, n’irait pas à contre-courant de cette littérature (du) fleuve dont la poétique globale, à l’image du flux continu, dynamique et irréversible qui « se défenestre dans l’Océan », postulerait au contraire que le brouillon ou l’avant-texte n’a plus lieu d’être. De fait, au hasard de nos rencontres avec les textes, terrains et artistes des deux rives du Congo, on s’aperçoit que cette tension inextricable entre catabase poétique et anabase génétique surdétermine la dynamique fleuvienne, indisciplinée et protéiforme, qui emporte toutes les pratiques artistiques, de l’écriture aux arts plastiques, vivants ou performatifs, selon le modèle global de l’Art salvateur, sans origine première ni fin dernière.

In this article, we will ask to what extent a genetic approach, which postulates that “text doesn’t exist”, implying the necessity of going upstream, to before the text is printed, wouldn’t actually go against this literature of the Congo River which, on the contrary, postulates, through the image of a continuous, dynamic, and irreversible flux which “defenestrates itself in the Ocean”, that the draft or the “avant-text” does not need be. In fact, through serendipitous encounters with texts, terrains, and artists of both shores of the Congo, we realize that this inextricable tension between the poetic katabasis and genetic anabasis over-determines the undisciplined and multiforme “river-like” dynamic carried through all artistic practices, from writing to the visual arts, living or performance art, and this, according to the global model of “l’Art salvateur” with no origin and no end.

From the same authors

On the same subjects

Similar documents

Within the same disciplines