La créativité dans la production de fictions télévisées en France : une notion en trompe-l’œil ?

Metadatas

Date

December 31, 2017

type
Language
Identifier
Collection

Communiquer

Organization

OpenEdition


Keywords

créativité fiction incertitude producteur indépendant diffuseurs ventriloquie organisation professionnelle creativity drama uncertainty independent producer TV channels ventriloquism professional organization


Cite this document

Héloïse Boudon et al., « La créativité dans la production de fictions télévisées en France : une notion en trompe-l’œil ? », Communiquer, ID : 10.4000/communiquer.2377


Metrics


Share / Export

Abstract Fr En

La créativité des fictions télévisées françaises est un sujet récurrent de débat en France. Cet article interroge la notion de créativité dans sa capacité à structurer l’organisation au prisme des interactions entre producteurs et diffuseurs. Après avoir présenté les spécificités du marché de l’audiovisuel et des dispositifs de politique culturelle qui instaurent la créativité comme notion centrale, nous montrons que l’organisation de la production audiovisuelle est structurée artificiellement autour de la notion de créativité qui intervient comme façade en trompe-l’œil des relations entre producteurs et diffuseurs. Pour cela, nous interrogeons le caractère chimérique de la créativité. Nous montrons qu’elle s’efface au sein des relations commerciales qui favorisent in fine la logique de la demande au détriment de celle de l’offre. Puis, nous intéressant de plus près aux interactions du monde de l’art, nous appréhendons la créativité comme figure, paravent communicationnel, mobilisé comme un levier d’influence dans les rapports professionnels. Cette analyse s’appuie sur un corpus de 16 entretiens qualitatifs réalisés auprès de producteurs indépendants et de diffuseurs.

The role of creativity in French television drama is the subject of constant debate in France. This article raises the question of creativity’s role and its ability to structure the organization through the lens of interactions between producers and broadcasters. We first describe the specific characteristics of the audiovisual market, and the cultural policy measures that have putatively instituted creativity as a central notion. We then show that the audiovisual production is in fact artificially and even deceptively structured around the notion of creativity, serving as mere window-dressing in producer-broadcaster relations. To make this claim, we first examine the chimerical nature of creativity. We then show how creativity quickly disappears as a structuring factor as business relations ultimately favour the logic of demand to the detriment of supply. Next, we provide a finer-grained analysis of the interactions which take place in the art world. We finally contend that creativity in this context serves as a communicative smokescreen, leveraged as a source of influence in professional relations. This analysis is based on a corpus of 16 qualitative interviews with independent producers and broadcasters.

From the same authors

On the same subjects

Similar documents

Within the same disciplines