L’expression et les formes du souvenir dans les lettres d’admirateurs et admiratrices reçues par l’acteur René Navarre au début du XXe siècle

Metadatas

Date

December 31, 2019

Discipline
type
Language
Identifier
Collection

Double Jeu

Organization

OpenEdition



Cite this document

Solène Monnier, « L’expression et les formes du souvenir dans les lettres d’admirateurs et admiratrices reçues par l’acteur René Navarre au début du XXe siècle », Double Jeu, ID : 10.4000/doublejeu.2498


Metrics


Share / Export

Abstract Fr En

Entre 1912 et 1939, l’acteur René Navarre, célèbre pour ses rôles dans Fantômas (1913-1914), La Nouvelle Aurore (1919) ou encore Vidocq (1923), reçut un abondant courrier d’admirateurs et d’admiratrices. Cet article entreprend d’analyser certaines de ces lettres en explorant la notion de souvenir comme résurgence volontaire, manifestation d’un moment, d’un ressenti, d’un fait en lien avec la vedette, l’un de ses personnages ou l’un de ses films. Véritable « mise en scène de soi par soi » (pour reprendre une expression de Geneviève Haroche-Bouzinac), la mise par écrit du souvenir apparaît ainsi comme le moyen de prouver son attachement à la star mais aussi sa légitimité en tant qu’admirateur.

From 1912 to 1939, actor René Navarre, having famously featured in Fantômas (1913-1914), The New Dawn (1919), and Vidocq (1923), received a large body of letters from admirers. This paper aims at analysing some of these letters, exploring the notion of memory as voluntary resurgence, the manifestation of a moment, a feeling, a fact related to the star, to a character they impersonate, or to one of their films. Writing down a memory, a true “staging of the self by the self” (in the words of Geneviève Haroche-Bouzinac), thus appears to be the way to prove one’s attachment to the star and one’s legitimacy as an admirer.

From the same authors

On the same subjects

Similar documents

Within the same disciplines