A Glastonbury Romance (1932) by John Cowper Powys as an egalitarian narrative?

Abstract Fr En

A Glastonbury Romance peut avant tout être lu comme une ré-écriture moderne des légendes du Graal. J’avance toutefois l’idée que l’écriture de ce roman a aussi été pour Powys l’occasion de s’emparer de problématiques démocratiques d’un point de vue thématique mais aussi esthétique à un moment où les limites de la démocratie n’étaient que trop évidentes et ou la démocratie elle-même était en danger. Certains des aspects de la démocratie tels qu’ils ont été formulés par Claude Lefort se retrouvent dans A Glastonbury Romance, en particulier ce qui a trait à l’incarnation du pouvoir en démocratie. L’égalitarisme qui devrait être au cœur de la société démocratique paraît avoir préoccupé Powys, qui le décline au gré des caractéristiques esthétiques de cette œuvre, romance moderniste. En d’autres termes, le genre du romance n’est pas seulement en adéquation avec la ré-écriture des légendes du Graal mais aussi avec les questions démocratiques à l’œuvre. Enfin l’un des autres enjeux de toute société démocratique est la question des liens entre l’individu et la communauté, thème qu’aborde aussi Powys, même si son esquisse de solution provisoire n’est qu’artistique.

Although A Glastonbury Romance (1932) is above all a modern re-writing of the Grail legends, I want to argue that writing this novel may also have been for Powys an attempt to tackle some democratic issues whether thematically or narratively at a time when the limits of democracy were obvious and when democracy itself was in danger. Some of the characteristics of democracy as they have been formulated by Claude Lefort also appear in A Glastonbury Romance in particular the issue of the incarnation of power. That Powys was really interested in the notion of egalitarianism which should be at the heart of democratic politics is also clear in some of the aesthetic characteristics of the novel, which, I contend, is a modernist romance. In other words, the romance genre adopted by Powys is in keeping not simply with the re-writing of the Grail legends but also with the democratic issues at stake in the novel. Finally, the question of the links between the individual and community in a democratic society is also a matter of concern in this modernist romance but the solution Powys comes up with remains merely artistic and tentative.

From the same authors

On the same subjects

Similar documents

Within the same disciplines