Un campement magdalénien à Étiolles (Essonne)

Abstract Fr En

. L’ambition de cet article est d’appréhender la structure sociale d’une petite communauté de Magdaléniens à travers l’analyse palethnographique d’un niveau d’occupation d’Étiolles, le niveau U5-P15. Fouillé sur 700 m2, ce niveau est interprété comme une partie de campement, composée de deux habitations, U5 et P15, abritant chacune une unité familiale, et associées à quatre foyers annexes. L’analyse spatiale met en évidence l’organisation des activités dans l’habitat et les remontages de silex attestent une circulation importante des produits de la taille entre les unités, essentiellement des nucléus et des lames. Cette circulation traduit la mobilité des individus dans l’espace du campement et aussi dans le temps du séjour. De nombreux échanges entre les habitations révèlent une réalité sociale complexe qui se manifeste par des comportements d’entraide et de partage, et une certaine forme de hiérarchie entre les deux familles. En outre, une temporalité inégale des deux habitations pose la question d’une recomposition du groupe magdalénien durant son séjour à Étiolles.

. The aim of this article is to better understand the social structure of a small Magdalenian community through the palethnographic analysis of an occupation level of Étiolles, level U5-P15. This level was excavated over a surface of 700 m2 and is interpreted as part of the camp, consisting of two dwellings, U5 and P15, each of which housed a family unit, associated with four adjacent hearths. The spatial analysis shows the organisation of activities in the dwelling and the flint refits show a significant circulation of knapped products between the units, mainly cores and blades. This circulation shows that individuals were mobile in the camp area and also throughout time. Numerous exchanges between the dwellings reveal a complex social reality with mutual aid and sharing and a certain form of hierarchy between families. In addition, the disparate temporality of the two dwellings raises the question of a possible recomposition of the Magdalenian group during their stay at Étiolles.

From the same authors

On the same subjects

Similar documents

Within the same disciplines