Dénoncer les féminicides des femmes autochtones aux États-Unis et au Canada

Abstract Fr En

À travers l’analyse de la bande dessinée Deer Woman créée en 2015 par Elizabeth LaPensée (Anishinaabe, Canada), notre article a pour objectif principal d’interroger la notion de « super-héroïne » à l’aune de représentations autochtones engagées. Il s’agit de voir en quoi cette revitalisation du mythe traditionnel de la Femme Cerf (Deer Woman) interroge l’identité en termes de sexe et de genre, la culture et la place des femmes autochtones, en prenant une position radicale face au problème sociétal des féminicides en Amérique du Nord. Nous postulons que la figure de Deer Woman peut aussi être vue aujourd’hui comme une allégorie mettant en garde contre la domination masculine sur les femmes et sur toutes autres formes de vie. Tout d’abord, nous étudierons les caractéristiques formelles de Deer Woman et les mythes fondateurs autochtones qui en sont à l’origine. Nous montrerons ensuite en quoi cette super-héroïne dont les pouvoirs apparaissent après qu’elle a été sexuellement agressée, tend à dénoncer et lutter contre les féminicides touchant les femmes autochtones. Enfin, nous nous demanderons comment cette bande dessinée pourrait laisser entrevoir l’émergence d’une super-héroïne autochtone éco-féministe.

Through the analysis of the comic book Deer Woman created in 2015 by Elizabeth LaPensée (Anishinaabe, Canada), our paper aims to question the notion of « super-woman » on the basis of involved Native American depictions. Our goal is to see how this revitalization of the traditional story of Deer Woman deals with Indigenous women’s identity, cultural, and role issues, by taking a stand against the societal problem of feminicides in North America. We argue that Deer Woman is a character that can be seen today as an allegory that warns against men domination over women and any other kind of life. First of all, we will study the formal characteristics of Deer Woman and the Native American mythological basis upon which this comic is builded. Then, we will show how this super-woman, who gets her powers after having been sexually assaulted, tries to denounce and fight against feminicides against Indigenous women. Finally, we will ask how this comic book could let us think that we assist to the birth of an eco-feminist Indigenous super-woman.

From the same authors

On the same subjects

Similar documents

Within the same disciplines