Des manuscrits autographes à l'édition

Metadatas

Date

January 30, 2020

type
Language
Identifier
Collection

Lengas

Organization

OpenEdition


Keywords

Boudou Jean graphie littérature occitane (XXe siècle) Mouly Enric Lafont Robert Boudou Jean written form Occitan litterature (20th century Mouly Enric Lafont Robert Bodon Joan grafia literatura occitana (sègle XX) Molin Enric Lafont Robèrt


Cite this document

Marie-Jeanne Verny, « Des manuscrits autographes à l'édition », Lengas, ID : 10.4000/lengas.3503


Metrics


Share / Export

Abstract Fr Oc En

À partir du cas de l’écrivain occitan Jean Boudou/ Joan Bodon, nous nous proposons de réfléchir aux problèmes de choix graphique soulevés par le passage du manuscrit à l’édition. En effet, l’occitan ne dispose pas de l’appareil de régulation et de normalisation des langues officielles et les écrivains se trouvent très souvent dans une situation d’insécurité au niveau du passage à l’écrit. Dès lors, faut-il condamner toute intervention des éditeurs sur les manuscrits qui leur sont confiés ? Quelle marge accorder à l’auteur en termes de choix graphique ? qu’est-ce qui relève de l’erreur et qu’est-ce qui peut être considéré comme volontaire ? Le cas de Boudou est intéressant notamment parce qu’il était passionné par ces questions de passage à l’écrit dans un contexte de concurrence entre plusieurs graphies.Cet article s’appuie notamment sur la correspondance et sur l’observation de deux manuscrits de la même œuvre publiés à 10 ans l’un de l’autre.

En partir del cas de l’escrivan occitan Jean Boudou/ Joan Bodon, nos prepausam de soscar als problèmas de causida grafica que soslèva lo passatge del manuscrit a l’edicion. D'efècte, l’occitan dispausa pas de l’aparelh de regulacion e de normalizacion de las lengas oficialas e los escrivans se tròban plan sovent dins una situacion d’insecuritat quand lor cal passar a l'escrich. D'ara en la, es que cal condemnar tota intervection dels editors suls manuscrits que lor son fisats ? Quina latitud acordar à l’autor en termes de causida grafica ? De qu'es que ven de l'error linguistica ? ont es la causida liura del creator? Lo cas de Bodon es interessant mai que mai per de qu'èra passionat per aquelas questions de passatge a l'escrich dins un contèxte de concurréncia entre mai d'una grafia.Aquest article s’apueja mai que mai sus la correspondéncia e sus l’observacion de dos manuscrits de la mema òbra publicats a 10 ans un de l’autre.

Based on the example of the Occitan writer Jean Boudou/ Joan Bodon, we propose to reflect on the problems of graphic choice raised by the transition from manuscript to edition. Indeed, the Occitan does not have the instrument for the regulation and standardization of official languages and writers very often find themselves in a situation of insecurity regarding the transition to written language.Therefore, should any intervention by publishers on the manuscripts they are responsible for be condemned? To which degree should the author be allowed in terms of graphic choice? What is wrong and what can be considered as intentional?The case of Boudou is interesting in particular because he was passionate about these issues of transition to writing in a context of multiple graphic choices.This article is based in particular on correspondence and the observation of two manuscripts of the same work published 10 years after one another's publication.

From the same authors

On the same subjects

Similar documents