Le bois dans l’architecture domestique de l’âge du Bronze à Malia (Crète) : les exemples des quartiers Delta et Pi

Metadatas

Date

August 29, 2019

type
Language
Identifier
Collection

Pallas

Organization

OpenEdition


Keywords

Crète minoenne Malia architecture domestique bois techniques de construction Minoan Crete Malia domestic architecture wood building techniques


Cite this document

Maia Pomadère et al., « Le bois dans l’architecture domestique de l’âge du Bronze à Malia (Crète) : les exemples des quartiers Delta et Pi », Pallas, ID : 10.4000/pallas.17367


Metrics


Share / Export

Abstract Fr En

Différents chercheurs ont récemment mis en évidence le développement du rôle structurel du bois dans l’architecture des seconds palais minoens. Ce postulat repose sur les traces d’armatures en bois observées dans les murs de palais (surtout à Cnossos) et de divers édifices monumentaux, en Crète ou à Akrotiri, ainsi que sur une meilleure compréhension des « halls minoens ». En analysant les vestiges architecturaux de deux bâtiments de la ville de Malia, nous avons souhaité vérifier si ces techniques d’assemblage du bois étaient mises en œuvre de façon homogène en contexte urbain. L’enquête menée dans les bâtiments Delta bêta et Pi montre que l’armature de bois n’y fut employée que de façon ponctuelle dans les murs, alors que les supports « libres » en bois sont plus fréquents : cela ne traduit donc pas l’adoption systématique d’une ossature de bois dans l’architecture domestique à Malia, où l’on ne peut par conséquent identifier une architecture anti-sismique reposant sur ce principe. L’usage structurel du bois semble davantage représenté dans les bâtiments d’architecture savante, reflétant l’importance du bois dans le nouveau langage architectural qui aurait pu être impulsé depuis Cnossos à partir du Minoen Moyen III.

Several scholars have established that the use of wood as structural element in Minoan palatial architecture increased during the Neopalatial period. The voids corresponding to timber elements, intertwined with the role of wood in the “Minoan halls” of monumental buildings are now better understood. We investigated the traces of wood in the architecture of two buildings in the Minoan town of Malia in order to assess the widespread use of a timber frame in the masonry. Our study in two different types of houses shows that the reinforcement of walls by a timber system was limited to occasional needs, while the autonomous wooden supports are more frequent even in the more modest building. It is an indication that the Maliote builders didn’t develop systematic anti-seismic construction techniques based on wood. The uses of wood seem to concern predominantly the elite buildings, reflecting the importance of this material in the new architectural vocabulary which may have been driven from Knossos from the Middle Minoan III.

From the same authors

On the same subjects

Similar documents

Within the same disciplines