L’islam dans l’école : une frontière invisible ?

Metadatas

Author
Date

July 20, 2020

type
Language
Identifier
Organization

OpenEdition


Keywords

religion et éducation religion and education


Cite this document

Samia Langar, « L’islam dans l’école : une frontière invisible ? », Recherches en éducation, ID : 10.4000/ree.983


Metrics


Share / Export

Abstract Fr En

La loi française prohibant le port de signes ostentatoires dans l’enceinte scolaire semble avoir mis fin aux « affaires du voile ». Toutefois, une scène quotidienne s’observe désormais devant les portes des établissements scolaires accueillant des élèves français de culture et de confession musulmanes : des jeunes filles venues voilées ôtent leur voile avant de pénétrer dans l’espace scolaire et s’en revêtent dès qu’elles le quittent. Ces gestes effectués sur le seuil de l’école tracent symboliquement des lignes de passage qui sont aussi des lignes de partage : entre espace scolaire et espace public, entre régimes de visibilité, entre particularisme et universalisme, entre inclusion et exclusion. Plus généralement, ces lignes de partage ébranlent et réinterrogent la laïcité elle-même et l’universel dont elle se réclame.

French law prohibiting the wearing of ostentatious signs in schools seems to have put an end to the “problem” of the veil. However, a daily scene is now seen at the doors of schools hosting French students of Muslim culture and religion: young girls coming veiled take off their veil before entering their school and dress as soon they leave. These gestures on the doorstep of the school symbolically mark lines of passage that are also dividing lines: between school space and public space, between regimes of visibility, between particularism and universalism, between inclusion and exclusion. More generally, these dividing lines undermine and re-interrogate secularism itself and the universal it claims to be.

From the same authors

On the same subjects

Similar documents