Fidélité « déviante » : Aimé Césaire traduit par Lydia Cabrera

Metadatas

Date

November 15, 2022

Discipline
type
Language
Identifier
Relations

This document is linked to :
info:eu-repo/semantics/reference/issn/2240-7456

Organization

OpenEdition

Licenses

https://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/4.0/ , info:eu-repo/semantics/openAccess




Cite this document

Katerina Gonzalez Seligmann, « Fidélité « déviante » : Aimé Césaire traduit par Lydia Cabrera », Revue italienne d’études françaises, ID : 10.4000/rief.9643


Metrics


Share / Export

Abstract Fr En

Cet article raconte l'histoire de la publication de la première traduction en espagnol d'Aimé Césaire par l'écrivaine et ethnographe cubaine Lydia Cabrera en examinant les conséquences politiques des déviations notables d'une traduction par ailleurs précise et fidèle. L'article suggère que les déviations de Cabrera peuvent être comprises comme exemple de deux manières de dépasser les limites de la traduction idéalisée et la solidarité idéalisée : l'appropriation et la correction. Plutôt qu’un simple travail de traversée en espagnol, Cabrera a traversé les appropriations et les corrections dans le travail de Césaire.

This article tells the publication history of Aimé Césaire's first Spanish language translation by the Cuban writer and ethnographer Lydia Cabrera and examines the political consequences of notable deviations from an otherwise accurate and faithful translation. The article suggests Cabrera's deviations may be understood to exemplify two forms of exceeding the bounds of idealized translation and idealized solidarity: appropriation and correction. Rather than simply crossing the work into Spanish, Cabrera crossed appropriations and corrections into Césaire's work.

document thumbnail

From the same authors

On the same subjects

Within the same disciplines

Export in