Rapports dialogiques entre narrateur et personnage dans un récit en Je : Qui j’ose aimer d’Hervé Bazin

Metadatas

Date

October 1, 2016

Discipline
type
Language
Identifier
Organization

OpenEdition


Keywords

point de vue Je narrateur Je personnage interaction marqueurs énonciatifs dire / montrer point of view narrator character interaction enunciative markers telling / showing


Cite this document

Ligia Stela Florea, « Rapports dialogiques entre narrateur et personnage dans un récit en Je : Qui j’ose aimer d’Hervé Bazin », Revue de sémantique et pragmatique, ID : 10.4000/rsp.391


Metrics


Share / Export

Abstract Fr En

L’article étudie les rapports dialogiques entre narrateur et personnage dans le récit homodiégétique, où ils fonctionnent en syncrétisme. Pour distinguer les deux instances et mettre à jour l’interaction entre leurs points de vue, l’auteur met à profit les concepts et les méthodes de la pragmatique énonciative : il s’agit plus exactement de la théorie de « l’effet point de vue » et des approches centrées sur le mode de sémiotisation de l’identité et de l’émotion.Le roman Qui j’ose aimer d’Hervé Bazin offre le support idéal pour une telle étude et les opérations effectuées en vue d’une plus profonde exploration du texte permettent de mieux cerner les mécanismes linguistiques qui sous-tendent ses propriétés structurales et stylistiques.L’hypothèse de départ est que, dans un récit homodiégétique, il y a un Je qui rapporte ce qui se passe, en articulant énoncés de faire et énoncés d’état, et un Je qui voit, perçoit, ressent les choses rapportées ou décrites en expérimentateur. Pour définir la nature de cette dualité, l’auteur la place successivement sous le signe de plusieurs relations : objectivité et subjectivité, locuteur et énonciateur, telling et showing. Les trois analyses de texte montrent non seulement qu’il est possible de dissocier les deux instances mais aussi que les mécanismes linguistiques et textuels qui sous-tendent leurs rapports sont en gros analogues à ceux que l’on peut observer dans les récits à la 3e personne : coénonciation ou domination d’une instance par l’autre.

The article examines the dialogic relationships between narrator and character in a homodiegetic novel, where they function in synchretism. In order to distinguish these two instances and highlight the interaction between their points of view, the author uses the concepts and methods of pragmatic enunciation: more precisely the theory of the « point of view effect » and the studies centered on semiotical expression of identity and emotion.The novel Qui j’ose aimer by Hervé Bazin offers the ideal support for such an approach and the operations performed for a deeper exploration of the text allow us to identify the linguistic mechanisms underlying its structural and stylistic features.The author’s assumption is that in a 1st person narrative, there is an I who relates what happens, articulating actions and states, and an I who sees, perceives, feels the things reported or described as experiencer. To define the nature of this duality, the author places it under the mark of several relationships: objectivity and subjectivity, speaker and utterer, telling and showing. The three text analyses show not only that it is possible to separate the two instances but also that linguistic and textual mechanisms that underlie their relationships are broadly similar to those that can be observed in the 3rd person narrative: coenunciation or domination of one instance by the other.

From the same authors

On the same subjects

Similar documents

Within the same disciplines