À propos de la création d’un lieu de sociabilité littéraire institué : Analyse des débats et des enjeux qui ont précédé la création de l’Académie royale de langue et littérature françaises de Belgique

Metadatas

Date

2006

Discipline
Language
Identifier
Collection

Tangence

Organization

Consortium Érudit



Cite this document

Björn-Olav Dozo, « À propos de la création d’un lieu de sociabilité littéraire institué : Analyse des débats et des enjeux qui ont précédé la création de l’Académie royale de langue et littérature françaises de Belgique », Tangence, ID : 10.7202/013546ar


Metrics


Share / Export

Abstract Fr En

Les débats qui ont précédé la création d’une académie littéraire de langue française en Belgique ont duré vingt-cinq ans et s’articulent selon deux grands axes : l’un qualifié d’« institutionnel », l’autre d’« identitaire ». L’axe institutionnel renvoie au degré d’institutionnalisation que souhaite l’écrivain pour la littérature belge. L’axe identitaire permet de situer sa conception de l’indépendance de la littérature belge par rapport à la littérature française. On peut isoler six thèmes argumentatifs mobilisés lors des débats. Leur analyse met en évidence les enjeux de la création d’une académie, qui vont au-delà des représentations liées à un mode de sociabilité d’écrivains et engagent toute une conception de la littérature produite en Belgique francophone.

The debates that preceded the creation of a French-language literary academy in Belgium lasted twenty-five years and are structured around two main aspects that may be described as “institutional” and “identitary.” The institutional aspect refers to the degree of institutionalization desired by the enunciating agent for Belgian literature. The identitary aspect makes it possible to contrast the concept of an independent Belgian literature with French literature. Six main arguments emerge from the debates. Their analysis highlights the stakes at issue in the creation of an academy, stakes that go beyond the representations linked to a writers’ mode of sociability and involve a whole concept of the literature produced in French-speaking Belgium.

From the same authors

On the same subjects

Within the same disciplines