Le travail des aides familiales : Beaucoup de labeur, peu de valeur

Metadatas

Author
Date

2000

Language
Identifier
Organization

Consortium Érudit

Abstract Fr En

Les aides familiales, presque exclusivement des femmes, sont embauchées pour s'occuper d'enfants ou d'adultes malades, handicapés ou en perte d'autonomie et effectuer du travail ménager dans la résidence privée d'un employeur. Dans le contexte de la lutte de longue haleine de l'Association des aides familiales du Québec pour faire reconnaître ce travail et la qualification professionnelle exigée, la présente recherche a pour objet de mesurer le contenu de la tâche d'un échantillon diversifié de 22 aides familiales dont la plupart sont des immigrantes récentes venant de pays pauvres. Des données sur la formation et l'expérience de travail des aides familiales et sur la durée du temps de travail sont confrontées à l'information obtenue sur les salaires et les conditions de travail pour confirmer l'hypothèse selon laquelle le travail d'aide familiale est sous-évalué.

Home caregivers, almost exclusively women, are hired to take care of children or sick, handicapped or elderly adults and to do housework in the employer's residence, in the context of a long-term campaign by the Association des aides familiales du Québec (Quebec Association of Home Caregivers) to gain recognition for this occupation and the skills it requires, the purpose of this study is to measure the content of the work done by a diversified sample of 22 caregivers, most of whom are recent immigrants from poor countries. Data on the education, training and previous work experience of the caregivers and on their hours of work are confronted with information on wages and working conditions in order to confirm the hypothesis that the occupation of caregiver is undervalued.

From the same authors

On the same subjects