La participation politique au prisme de l’ethnicité : étude du discours des candidats issus de l’immigration maghrébine lors d’une échéance électorale en France

Metadatas

Date

2007

Language
Identifier
Collection

Diversité urbaine

Organization

Consortium Érudit


Keywords

candidat élection ethnicité origine maghrébine France candidates elections ethnicity North-African origins France


Cite this document

Aurélie Morin, « La participation politique au prisme de l’ethnicité : étude du discours des candidats issus de l’immigration maghrébine lors d’une échéance électorale en France », Diversité urbaine, ID : 10.7202/016271ar


Metrics


Share / Export

Abstract Fr En

Lors des dernières élections françaises de 2004, la question de la place et du rôle des candidats d’origine maghrébine a été un enjeu controversé, relançant le débat sur le modèle universaliste français. Dans ce contexte, nous nous sommes interrogée sur l’importance accordée à l’ethnicité par les candidats d’origine maghrébine dans leur discours, à travers l’étude de leurs professions de foi et la réalisation d’entretiens. Trois types d’attitudes envers l’ethnicité ont ainsi été observés. Si la majorité des candidats ne mentionne aucun élément d’ordre ethnique, certains l’utilisent ponctuellement – soit pour se présenter, soit pour désigner une partie de la population française – tandis que seule une force autonome marginale (Union française pour la cohésion nationale - UFCN) fait de la situation des gens d’origine maghrébine une de ses préoccupations centrales.

During the last French elections in 2004, the question of the place and role of candidates of North-African origins has become a controversial issue, which reopened the debate about the French model of universalism. In this context, I wonder what the importance given to ethnicity by candidates of North-African origin is, using their political creeds and interviews. Three types of attitudes towards ethnicity have been observed. If the majority of the candidates does not mention any ethnic element, several candidates use it punctually either in their self-presentation or in the designation of certain French inhabitants, while only a marginal autonomous force (Union française pour la cohésion nationale - UFCN) makes of the situation of the people of North-African origin one of its main preoccupations.

From the same authors

On the same subjects