L’opérateur de vues animées : deus ex machina des premières salles de cinéma

Metadatas

Date

2002

Language
Identifier
Organization

Consortium Érudit



Cite this document

Timothy Barnard, « L’opérateur de vues animées : deus ex machina des premières salles de cinéma », Cinémas: Revue d'études cinématographiques / Cinémas: Journal of Film Studies, ID : 10.7202/024885ar


Metrics


Share / Export

Abstract Fr En

Cet article se penche sur l'activité des projectionnistes du début du cinéma (1905-1912) telle qu'elle se pratiquait en Angleterre, en France et aux États-Unis. Ce faisant, l'auteur dresse le portrait des mouvements de syndicalisation, des conditions de travail et des responsabilités professionnelles des projectionnistes, tout autant que de la législation qui encadrait leur activité.

This article recounts a brief history of the early film projectionist (c. 1905-1912) in England, France and the United States, taking up topics such as unionisation drives, working conditions, professional duties, legislation, etc.

From the same authors

On the same subjects