Les Éditions de l’Oeuf, la contre-culture et l’essor du livre-objet au Québec

Metadatas

Date

2013

Discipline
Language
Identifier
Organization

Consortium Érudit

License

Tous droits réservés © Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2013



Cite this document

Sophie Drouin, « Les Éditions de l’Oeuf, la contre-culture et l’essor du livre-objet au Québec », Revue de Bibliothèque et Archives nationales du Québec, ID : 10.7202/1017689ar


Metrics


Share / Export

Abstract Fr En

Les Éditions de l’Oeuf, fondées en 1971 par Yrénée Bélanger et Guy M. Pressault, avaient pour objectif d’être au service de la littérature du livre-objet. Cette production éditoriale underground, qui s’inscrit dans le mouvement contre-culturel québécois au tournant des années 1960 et 1970, participe à un certain renouvellement esthétique du livre de poésie basé sur des principes conceptuels de détournement. Par une politique éditoriale qui prône l’usage du livre-objet, et par différentes stratégies qui visent à déplacer, voire à abolir, les hiérarchies culturelles, les éditeurs remettent en question les notions de littérature et de livre. À partir des livres-objets produits par les Éditions de l’Oeuf présents dans la collection patrimoniale de livres d’artistes et d’ouvrages de bibliophilie de Bibliothèque et Archives nationales du Québec, cet article analyse la position des éditeurs face à la littérature et l’apport de la maison à une esthétique du livre de poésie liée à la contre-culture. L’objectif poursuivi est double : souligner l’originalité de la production peu connue de l’Oeuf et rendre compte de quelques moyens employés par les éditeurs-auteurs pour remettre en question la littérature et son principal support, le livre.

Éditions de l’Oeuf, founded in 1971 by Yrénée Bélanger and Guy M. Pressault, had as its goal to be at the service of book object literature. This underground editorial production, which was part of the Québec counterculture movement at the turn of the 1960s and 1970s, contributed to a certain esthetic renewal of the poetry book based on the conceptual principles of détournement. Through an editorial policy advocating the use of the book object, and through various strategies to set aside, even abolish, cultural hierarchies, the publishers challenged the concept of what constitutes literature and a book. Taking as its starting point the book objects produced by Éditions de l’Oeuf that are in the heritage collection of artists' books and bibliophile books of Bibliothèque et Archives nationales du Québec, this article analyzes the publishers' position on literature, and the publishing house's contribution to a counterculture esthetics of the poetry book. The objective is twofold: underscore the originality of Éditions de l’Oeuf's little-known production and discuss some of the means used by the publisher-authors to challenge literature and its principal medium—the book.

From the same authors

On the same subjects

Similar documents

Within the same disciplines