Henri Meschonnic aux États-Unis ? Un cas de non-traduction

Metadatas

Date

2012

Language
Identifier
Organization

Consortium Érudit

License

Tous droits réservés © Pier-PascaleBoulanger, 2012


Keywords

Henri Meschonnic intérêt de traduire importation de produits intellectuels introduction du traducteur French Theory Henri Meschonnic interest of translating importa-tion of intellectual goods translator’s introduction French Theory


Cite this document

Pier-Pascale Boulanger, « Henri Meschonnic aux États-Unis ? Un cas de non-traduction », TTR: Traduction, terminologie, rédaction, ID : 10.7202/1018810ar


Metrics


Share / Export

Abstract Fr En

Jusqu’à 2011, aucun des nombreux essais d’Henri Meschonnic n’avait été traduit en anglais. Pourquoi? Pour répondre à cette question, il faut chercher à comprendre l’intérêt qu’il y avait à traduire les travaux de ses contemporains, en l’occurrence Antoine Berman et Jacques Derrida. Il apparaît que les incitatifs à l’importation de produits intellectuels tiennent à l’intérêt de consolider une discipline et à l’intérêt que présente le potentiel d’interprétation de ceux-ci.

Up until 2011, none of Henri Meschonnic’s many book-length essayshad been translated into English. Why? To find an answer, we must firstunderstand the interest of translators in two of Meschonnic’scontemporaries, namely Antoine Berman and Jacques Derrida. It appearsthat there are incentives to import intellectual goods when they canstrengthen a discipline and if there is interest in their potential forinterpretation.

From the same authors

On the same subjects

Similar documents