Apprendre le sens de nouveaux mots dans un environnement riche en information. Une étude micro-développementale

Metadatas

Date

2017

Language
Identifier
Organization

Consortium Érudit

License

Tous droits réservés © Enfance en difficulté, 2017


Keywords

vocabulaire à l’oral apprentissage des mots milieu défavorisé oral vocabulary word learning low-income children


Cite this document

Danika Landry et al., « Apprendre le sens de nouveaux mots dans un environnement riche en information. Une étude micro-développementale », Enfance en difficulté, ID : 10.7202/1043354ar


Metrics


Share / Export

Abstract Fr En

Notre objectif était de déterminer la quantité d’aide dont les enfants ont besoin pour intégrer un nouveau mot à leur vocabulaire oral. Six séances ont été consacrées à l’enseignement de 24 mots à des élèves de maternelle de milieu défavorisé. Les mots ont été présentés à plusieurs reprises à l’aide d’une brève définition ainsi que d’une illustration. Les résultats indiquent que les enfants n’ont appris qu’un mot sur trois et que lorsqu’un mot était appris, c’était en moyenne après 2.4 séances. Nos résultats suggèrent qu’apprendre le sens d’un mot représente un apprentissage abstrait et par conséquent difficile pour les enfants.

Our goal was to determine how much support children need to integrate a new word to their oral vocabulary. Six sessions were used to explain the meaning of 24 words to kindergarteners from a low-income neighborhood. On each occasion, words were presented with a brief definition and an illustration of their meaning. Findings indicate that children did not learn two thirds of the words and when they did integrate a word into their vocabulary it took them an average of 2.4 sessions. We interpret our findings as suggesting that learning a word is abstract and thus demanding for children.

From the same authors

On the same subjects

People also read