La redevabilité des partenariats public-privé

Abstract En Fr

The requirement for accountability in public management is widely seen as a component of a managerial process based on the principal-agent model. As performance based contracts, PPPs seem at first glance in line with this framework, but the various expectations of the public stakeholders complicate the control process. We aim at demonstrating that this complexity must be taken into account in the ISC work. In this perspective, the British experience vindicates the usefulness of an audit process going beyond the budgetary risk detection.

L’exigence de redevabilité en matière de gestion publique est souvent vue comme l’une des composantes d’une logique managériale fondée sur le modèle principal-agent. Contrats à objectifs de performance, les PPP semblent a priori participer de cette tendance, mais la diversité des attentes des acteurs de la sphère publique en complexifie le contrôle. Notre propos vise à montrer que cette complexité doit être prise en considération dans l’action menée par les instances supérieures de contrôle. Dans ce cadre, l’expérience britannique atteste de l’intérêt de pousser la logique d’audit au-delà de la détection de seuls risques budgétaires

From the same authors

On the same subjects

Within the same disciplines