L’externalité du corps cérébré : Epistémologie de la constitution interactive du corps et du monde

Metadatas

Date

November 1, 2007

type
Language
Identifiers
Organization

OpenEdition



Cite this document

Bernard Andrieu, « L’externalité du corps cérébré : Epistémologie de la constitution interactive du corps et du monde », Philosophia Scientiæ, ID : 10.4000/philosophiascientiae.342


Metrics


Share / Export

Abstract Fr En

La matière pensante du corps n’est donc pas une intentionnalité mentale du corps à l’instar de l’intentionnalité cognitive. La pensée n’est plus à définir à partir d’une réflexion consciente par un dédoublement du sujet et de l’objet. Car la matière corporelle produit des processus réflexifs d’intensités différentes selon les types d’externalité du corps. Par externalité il faut décrire les éléments non mentaux et non internes au corps qui proviennent du monde extérieur. Le corps est soumis à son extérieur comme organisme tant pour la réalisation de ses fonctions que pour la régulation des informations.

A new epistemologic context offers the possibility to describe the interaction between body, brain and the world. The incorporation and the externalisation of information form different levels of reflexivity. The philosophy of body proposes the interactive constitution of self.

From the same authors

On the same subjects