Roma medica. Anatomie d'un système médical au XVIe siècle

Abstract Fr

Que peut signifier «faire de la médecine» dans la Ville Éternelle entre Renaissance et Contre-Réforme ? Comment se construit un savoir sur le corps dans cet espace? Quels sont les acteurs concernés par ce processus et les lieux de son élaboration ? Cette recherche centrée sur la médecine et les médecins à Rome dans les décennies centrales du XVIe siècle entend apporter un premier éclairage de ses questions. Elle porte sur la double capacité de la capitale du monde catholique à redéfinir le savoir et les structures médicales dont elle disposait et à s’approprier de nouvelles pratiques au moment de la transformation de la culture européenne, d’un paradigme humaniste à celui de la Contre-Réforme. À travers une analyse croisée de sources de nature très variée issues de différents lieux de la pratique médicale, ce livre entend cerner les effets d’une reconfiguration des statuts aussi bien que des méthodes et des sphères de compétence de la médecine « romaine », ainsi que les processus de négociation entre groupes politiques, scientifiques et religieux, tout en montrant que que dans sa triple réalité de centre urbain, capitale pontificale et du monde catholique, Rome était un des lieux d’élaboration et d’irradiation d’une nouvelle culture médicale. En se penchant sur le dispositif médical situé au cœur de la catholicité, ce livre entend réfléchir tant sur les conditions locales de la production des savoirs que sur l’articulation entre l’histoire sociale et politique et l’histoire culturelle des sciences.

From the same authors

On the same subjects

Within the same disciplines