Marion VIDAL « Fray Luis de Leon à l’épreuve de la traduction : un negocio de particular juicio »

Metadatas

Date

November 30, 2018

Discipline
type
Scope
Language
Identifier


Cite this document

IHRIM (UMR5317), « Marion VIDAL « Fray Luis de Leon à l’épreuve de la traduction : un negocio de particular juicio » », IHRIM Manifestations, ID : 10670/1.32xh40


Metrics


Share / Export

Abstract 0

Le jury sera composé de : M. MEUNIER Philippe, Professeur des universités, Université Lumière Lyon 2, Directeur Mme OROBITG Christine, Professeure des universités, Université d’Aix-Marseille M. SAN JOSE LERA Javier, Professeur d’université, Universidad de Salamanca M. QUERO Fabrice, Professeur des universités, Université Montpellier 3 Mme KAUFMANT Marie-Eugénie , Professeure des universités, Université de Caen M. GEAL François, Professeur des universités, Université Lumière Lyon 2 Fray Luis de León à l’épreuve de la traduction : un negocio de particular juicio Fray Luis de León (1527-1591) est connu pour ses poésies originales, il l’est beaucoup moins pour ses traductions. Pourtant, c’est bien autour de la traduction que se nouent les principaux enjeux du xvie siècle : traduire permet de comprendre les trésors littéraires du passés (la Bible et les auteurs gréco-latins), et de forger la langue vernaculaire. Il y a là aussi un grand danger : fray Luis passe plus de quatre ans en prison, accusé par l’Inquisition de « judaïser » en traduisant le Cantique des Cantiques depuis sa version hébraïque. Une lecture minutieuse de ses traductions, les confrontant aux textes-sources (Virgile et Horace en latin, la Bible en hébreu et en latin), vise à esquisser les contours d’une « théorie luisienne de la traduction ». Mots-clefs : Fray Luis de León, traductologie, Bible hébraïque, Virgile, Horace, métaphores de la traduction, analyse linguistique des traductions, onomastique. Fray Luis de León and the experience of translation : un negocio de particular juicio Fray Luis de León (1527-1591) is well known for his original poetry, but not as recognized for his translations. However, most of the sixteenth century’s stakes are tied to translation : translate allows one to understand the literary treasures of the past (the Bible and the Greco-Roman authors), and forge vernacular language. But, in translation also lies serious danger : fray Luis spends more than four years in jail, accused by the Inquisition of “Judaizing” by translating the Song of Songs from its Hebrew version. A close reading of his translations aims to outline a “luisian theory of translation”, by comparing them with their original text sources (Vergil and Horace in Latin, the Bible in Hebrew and Latin). Key words : Fray Luis de León, translation studies, Hebrew Bible, Vergil, Horace, metaphors of translation, linguistical analysis of translations, onomastics.

From the same authors

On the same subjects

Within the same disciplines