L’existence et la problématique ontologico-formelle de la substance chez Descartes

Metadatas

Date

2017

Discipline
type
Language
Identifier
Organization

Cairn



Cite this document

Karol Tarnowski et al., « L’existence et la problématique ontologico-formelle de la substance chez Descartes », Les Études philosophiques, ID : 10670/1.55dx0f


Metrics


Share / Export

Abstract Fr En

Cet article est un exposé des aspects ontologiques de la philosophie de Descartes à la lumière de l’ontologie existentielle et formelle de Roman Ingarden. Descartes pose le problème philosophique de ce qui est réel et tente de le résoudre conformément à la tradition en introduisant la problématique de la substance. La substance est une clé de voûte de la philosophie de Descartes qui fonctionne à différents niveaux de sa pensée comme une tentative de connexion de l’existence du réel et de l’idéel. La problématique de la substance comprend des questions existentielles, où la substance est traitée comme catégorie, puis relève de l’ontologie formelle, où la substance fonctionne comme une quasi-nature catégoriale, qui permet de distinguer les différents domaines de la réalité. La substance comme catégorie se caractérise par (a) l’autosuffisance ontique ; (b) l’indépendance, qui s’associe à l’exclusion ontique, (c) la durabilité ontique, pour enfin être traitée comme (d) chose existante (res existens). Deuxièmement, la notion de substance comme étant sujet des propriétés (hypokeimenon) conduit à la reconnaître comme une quasi-nature constitutive, qui ensuite est prise en compte dans chacun des trois types de substances : Dieu, res cogitans et res extensa.

This article is an attempt to analyse the ontological aspects of Descartes’ philosophy in the light of the existential and formal ontology of Roman Ingarden. Descartes asks the philosophical question of what is real by introducing the notion of substance. Substance is the keystone of Descartes’ philosophy which functions at different levels of his thought; in addition, it tries to connect the existence of the real and the ideal. The problem of substance includes existential issues, where the substance is treated as a category, and the formal-ontological viewpoint, i.e., substance functions as a categorical quasi-nature, which is useful to distinguish the different dimensions of reality. Substance as a category is characterized by (a) gradual, ontical self-sufficiency; (b) independence, which is associated with a property of exclusion, (c) ontical durability, and finally is treated as (d) an existing thing (res existens). Secondly, the notion of substance as being a subject of properties (hypokeimenon) leads to comprehending it as a quasi-constitutive nature, which is, then, considered in every of three types of substances: God, res cogitans and res extensa.

From the same authors

On the same subjects

Within the same disciplines