La notion de tradition discursive : une perspective diachronique sur les genres textuels et sur les phénomènes de fréquence

Metadatas

Date

October 21, 2011

Discipline
Language
Identifiers

Keywords

Tradition discursive genre fréquence

Similar subjects Fr

coutume

Cite this document

Sylvain Loiseau, « La notion de tradition discursive : une perspective diachronique sur les genres textuels et sur les phénomènes de fréquence », MoDyCo, Modèles, Dynamiques, Corpus - UMR 7114, ID : 10670/1.8lwngs


Metrics


Share / Export

Abstract 0

Dans cette communication nous proposons de présenter la notion de tradition discursive développée à la suite des travaux de Coseriu par des auteurs comme B. Schlieben-Lange ou P. Koch. Afin de situer cette notion dans le riche paysage des élaborations de la notion de genre, je commencerai par une rapide proposition de typologie. On peut distinguer en effet différentes propositions : celles qui mettent en avant leur statut de forme sémiotique, celles qui mettent en avant leur dimension praxéologique ou sociale, celles qui les fondent sur des corrélats psychologiques ou encore sur des caractéristiques statistiques. Issue d'une perspective diachronique, la notion de tradition discursive, quant à elle, insiste sur les relations de répétition et d'imitation entre les textes : les textes sont d'abord de larges répétitions et imitations de textes antérieurs. La notion de tradition discursive est donc fondée sur l'historicité, la traditionnalité des textes. Cette perspective diachronique fait passer au second plan les lancinantes questions de typologie, omniprésentes dans les cadres synchroniques : comment énumérer et classer les genres ? De plus, une tradition discursive peut se développer à n'importe quel niveau de la textualité, sans exclusive : le discours médiatique, l'article de journal, l'article de quotidien, le titre de Libération ; chacun de ces niveaux peut établir une traditionnalité et être considéré comme une tradition discursive. Dans cette conceptualisation souple et adaptée à plusieurs point de vue sur le texte, deux critères prennent une place centrale : celui de la pertinence épilinguistique - la tradition discursive est une catégorie pertinente pour les locuteurs - et celui de la récurrence - pour établir une tradition discursive, il faut observer une forme de répétition. Ce dernier point implique une conceptualisation de la notion de fréquence textuelle et fournit un cadre d'interprétation des faits de fréquence.

From the same authors

On the same subjects

Within the same disciplines