Avant-propos

Abstract 0

Plusieurs personnages d’Édouard Glissant répètent à qui veut l’entendre, et surtout à-ceux-qui-ont-voyagé : « Mais le monde n’est pas le Tout-monde. » C’est, d’abord, quelque chose comme la vieille maxime platonicienne : « le concept de chien n’aboie pas ». C’est peut-être aussi une réponse lapidaire à ceux qui arguaient de ce mot composé, de ce mot-valise, « Tout-monde », très cher à Glissant, pour dire ou laisser entendre que le vieux sage baissait un peu vite les bras, la voix, et oubliait...

From the same authors

On the same subjects

Within the same disciplines