2 vendémiaire an 4e (24 sept. 1795) - 18e assemblée

Metadatas

Author
Date

September 24, 1795

Language
Identifiers

Similar subjects Fr

Bureau

Cite this document

inconnu, « 2 vendémiaire an 4e (24 sept. 1795) - 18e assemblée », Les procès verbaux du Bureau des longitudes, ID : 10670/1.a7enop


Metrics


Share / Export

Abstract 0

<p align="center"><strong>18<sup>e</sup> assembl&eacute;e</strong></p> <p align="center"><strong>2 vend&eacute;miaire an 4<sup>e</sup> (24 sept. 1795)</strong></p> <p><strong>&nbsp;</strong></p> <p>Le Comit&eacute; d'Instruction renvoie un m&eacute;moire de Riegels, &agrave; Noyet dans l'&icirc;le de Falster en Danemark, sur l'&eacute;tablissement d'une soci&eacute;t&eacute; pour examiner les mouvements de la mer, les mar&eacute;es, les changements de niveau d'une extr&eacute;mit&eacute; de la Terre &agrave; l'autre&nbsp;; il propose d'envoyer des observateurs partout&nbsp;; il s'&eacute;tend sur les avantages qu'on en retirerait&nbsp;; mais c'est la difficult&eacute; qui mettra obstacle.</p> <p>Il renvoie la demande des administrateurs du district de Montpellier qui ont accord&eacute; &agrave; la Soci&eacute;t&eacute; libre des Sciences et des Lettres l'usage de l'observatoire et du local o&ugrave; s'assemblait l'Acad&eacute;mie.</p> <p>Il renvoie la lettre du vice-amiral Th&eacute;venard du 21 fructidor avec les plans de l'observatoire qui est &agrave; l'h&ocirc;pital militaire, autrefois le coll&egrave;ge des j&eacute;suites. On pourrait y entrer sans passer par la porte de l'h&ocirc;pital. Le Bureau pense qu'il suffit de couvrir la terrasse. On pourrait aussi se placer sur la croupe du Fort Lamalgue, d'o&ugrave;&nbsp;l'on aurait l'horizon de la mer (au sud-est, un espace de 18&deg;)&nbsp;; Il manquerait 18&deg; du c&ocirc;t&eacute; de Pharon.</p> <p>Lalande rappelle le C. Dangos<a title="" name="_ftnref1" href="file://persls.stockage.univ-lorraine.fr/muller62/BDL/Transcriptions%20PVS%20-%20JMFeurtet/PV-BDL%201795-1805/1%C3%A8re%20ass%20BDL%201795.doc#_ftn1">[1]</a> qui a du z&egrave;le et de la r&eacute;putation, et &agrave; qui il serait &agrave; d&eacute;sirer qu'on p&ucirc;t procurer un observatoire.</p> <p>Il rappelle que l'Acad&eacute;mie avait propos&eacute; (le 10 avril 1793) pour cette ann&eacute;e un prix sur la mani&egrave;re de diminuer la d&eacute;rive en combinant la forme de la car&egrave;ne, le tirant d'eau, la position du ma&icirc;tre couple et la stabilit&eacute;. On pourrait faire annoncer que ceux qui auraient travaill&eacute; l&agrave;-dessus peuvent s'adresser au Bureau des longitudes. &lt;Il faut attendre que l'Institut national soit &eacute;tabli.&gt;</p> <p>Il raconte que le 4 compl&eacute;mentaire, il fut mand&eacute; au Comit&eacute; d'instruction et que par &eacute;gard pour le Bureau, il a opin&eacute; pour le 6<sup>e</sup> jour compl&eacute;mentaire, contre son avis.</p> <p>Le Comit&eacute; renvoie le r&egrave;glement avec quatre petits changements.</p> <p>&laquo;&nbsp;D&eacute;couverte de la vraie astronomie&nbsp;&raquo;par Fyot<a title="" name="_ftnref2" href="file://persls.stockage.univ-lorraine.fr/muller62/BDL/Transcriptions%20PVS%20-%20JMFeurtet/PV-BDL%201795-1805/1%C3%A8re%20ass%20BDL%201795.doc#_ftn2">[2]</a> (ridicule).</p> <p>Les calculateurs de la <em>Connaissance des tems </em>ont &eacute;t&eacute; d&eacute;tourn&eacute;s depuis une d&eacute;cade par les assembl&eacute;es primaires.</p> <p>Lalande propose de demander au Comit&eacute; de faire payer l'emballage et le transport du secteur &agrave; Montauban. Adopt&eacute; (l'arr&ecirc;t&eacute; a &eacute;t&eacute; fait le 8).</p> <p>Le C. Hubert architecte demande que le Bureau charge un de ses membres de conf&eacute;rer avec lui et d'arr&ecirc;ter des plans qui seront sign&eacute;s par la Commission des Travaux publics. Le C.&nbsp;Cassini est autoris&eacute; &agrave; conf&eacute;rer &agrave; ce sujet.</p> <p>&nbsp;</p> <p>[Signatures] Lagrange, Cassini, Buache, Caroch&eacute;.</p> <div><br clear="all" /><hr align="left" size="1" width="33%" /> <div id="ftn1"> <p><a title="" name="_ftn1" href="file://persls.stockage.univ-lorraine.fr/muller62/BDL/Transcriptions%20PVS%20-%20JMFeurtet/PV-BDL%201795-1805/1%C3%A8re%20ass%20BDL%201795.doc#_ftnref1">[1]</a> Jean-Auguste Dangos (1744-1833) &eacute;tait originaire de Tarbes, chevalier de Malte et correspondant de Messier &agrave; l'Acad&eacute;mie &agrave; partir de 1780, envoyant des observations de com&egrave;tes depuis l'&icirc;le de Malte o&ugrave; il avait &eacute;tabli un observatoire. Il est rest&eacute; c&eacute;l&egrave;bre pour la controverse que suscita sa com&egrave;te de 1784, qu'il avait &eacute;t&eacute; seul &agrave; observer et que de nombreux astronomes ont consid&eacute;r&eacute; comme totalement invent&eacute;e.</p> </div> <div id="ftn2"> <p><a title="" name="_ftn2" href="file://persls.stockage.univ-lorraine.fr/muller62/BDL/Transcriptions%20PVS%20-%20JMFeurtet/PV-BDL%201795-1805/1%C3%A8re%20ass%20BDL%201795.doc#_ftnref2">[2]</a> Fran&ccedil;ois Marie Fyot &eacute;tait un ancien professeur de math&eacute;matiques d'Orl&eacute;ans, venu s'&eacute;tablir &agrave; Paris o&ugrave; il s'occupa de m&eacute;canique. En 1788, Lalande mentionne une <em>Nouvelle th&eacute;orie astronomique pour servir &agrave; la d&eacute;termination des longitudes, mise au jour par James Rutledge</em>. &laquo;&nbsp;La pr&eacute;tendue d&eacute;couverte est due &agrave; M. Fyot. M. Audiffred a revu le tout. Fyot est mort en 1798. On trouve ici la pr&eacute;tendue invention d'une chaise marine par M. Fyot&nbsp;; elle y est grav&eacute;e&nbsp;; mais M. Irwin en avait ex&eacute;cut&eacute;e une en Angleterre 20 ans auparavant, et elle est figur&eacute;e dans&nbsp; le <em>Cosmolabe </em>de Jacques Besson, Paris, 1567. A l'&eacute;gard du syst&egrave;me de Fyot, il ne m&eacute;rite pas qu'on en parle.&nbsp;&raquo; [Lalande, <em>Bibliographie astronomique, </em>p. 609-610].</p> </div> </div>

From the same authors

On the same subjects