Évolution récente de l'emploi industriel dans les territoires ruraux et urbains : une analyse structurelle-géographique sur données françaises

Metadatas

Date

2005

type
Language
Identifier
Organization

Cairn


Keywords

croissance locale de l’emploi industriel analyse structurelle-géographique (shift & share) espaces ruraux et espaces urbains local manufacturing employment growth shift and share analysis urbanrural areas


Cite this document

Carl Gaigné et al., « Évolution récente de l'emploi industriel dans les territoires ruraux et urbains : une analyse structurelle-géographique sur données françaises », Revue d’Économie Régionale & Urbaine, ID : 10670/1.cxf6r9


Metrics


Share / Export

Abstract Fr En

On propose une analyse structurelle-géographique (analyse shift and share) de la croissance locale de l’emploi entre 1990 et 1999 et s’appuyant sur l’évolution sectorielle des emplois industriels dans le Zonage en Aires Urbaines. Nous mettons en évidence que l’augmentation de la part de l’emploi industriel dans l’espace rural peut être imputée à des avantages spécifiques aux territoires de faible densité, communs à tous les secteurs. Ces avantages « ruraux » sont loin d’être négligeables puisqu’ils compensent le fait que ces territoires ruraux attirent des firmes appartenant plutôt à des secteurs ayant fortement subi la crise industrielle. À l’inverse, les pôles urbains, surtout ceux de grande taille, combinent un effet structurel positif (i.e. une localisation plutôt urbaine des secteurs les plus dynamiques) avec un effet géographique négatif (i.e. une tendance à la chute de l’emploi industriel urbain quel que soit le secteur considéré). Les espaces périurbains qui les entourent offrent des caractéristiques favorables à l’implantation de tout secteur industriel, sans que la structure des secteurs présents ne joue de rôle significatif ni positivement, ni négativement.

Changes in rural versus urban manufacturing employment: a shift and share analysis on french dataFrom a shift and share analysis on French data, we examine whether the differential of changes in manufacturing employment between urban and rural areas can be due to differences in their sectoral composition rather than to space-specific factors affecting all sectors indifferently. The increase in the share of manufacturing employment in rural areas is shown to be ascribable to advantages specific to low-density territories. These « rural » advantages are not negligible while that such areas attract firms belonging rather to declining sectors. Conversely, urban centers, and especially the largest ones, combine a positive composition effect (i.e. preferential urban location of the most dynamic sectors) with a negative geographical effect (i.e. a tendency for urban industrial employment to fall). The urban fringes provide attracting characteristics for location of any industrial sector without the existing sectoral structure playing a significant role either positively or negatively.Classification JEL : R11, R12, O4.

From the same authors

On the same subjects

Within the same disciplines