Des crises du processus à la pensée du processus analytique

Metadatas

Date

2004

Discipline
type
Language
Identifier
Organization

Cairn


Keywords

Altérité Épistémologie Meurtre Pensée magique Processus Terreur Otherness Epistemology Murder Magical thought Process Terror


Cite this document

Dominique Bourdin, « Des crises du processus à la pensée du processus analytique », Revue française de psychanalyse, ID : 10670/1.e6spj0


Metrics


Share / Export

Abstract Fr En

Les crises du processus sont partie intégrante du processus analytique. L’émergence de la douleur dans la cure peut être l’indice d’une expérience de terreur devant l’invitation de l’analyste à risquer sa parole et à s’exposer à l’altérité. L’empiétement psychique par des parents ressentis comme meurtriers est en effet réveillé par la situation analytique dont l’enjeu est alors la capacité à reconnaître et supporter l’altérité, condition d’accès à une position réellement subjective. Un autre type de crise ou d’impasse, qui entraîne des options techniques, est l’attente de réparation magique, autre forme d’évitement de l’altérité mais aussi de la temporalité. L’épistémologie de la psychanalyse requiert de rendre compte de ces enjeux de subjectivation, et c’est au titre de cette spécificité qu’elle apporte des éléments essentiels et irréductibles à la réflexion épistémologique.

Crises in the process are an integral part of the analytic process. The emergence of pain in the treatment can be the sign of a feeling of terror in the face of the analyst’s invitation to risk speaking and exposing oneself to otherness. Psychic encroachment by parents felt as murderous is indeed triggered by the analytic situation, whose stakes then become the capacity to recognise and tolerate otherness, which is the condition for access to a truly subjective position. Another type of crisis, or impasse, that entails technical choices, is the expectation of magical reparation, which is another way of avoiding not only otherness but also temporality. The epistemology of psychoanalysis requires that one account for these implications of subjectivisation, and this particular facet of psychoanalysis provides essential and irreducible elements for epistemological deliberation.

From the same authors

On the same subjects

Within the same disciplines