La sécularisation et ses limites : entre théologie politique et positivisme juridique

Metadatas

Date

June 16, 2016

Language
Identifiers
Collection

CNRS Éditions

Organization

OpenEdition


Keywords

théologie sécularisation philosophie histoire modernité Philosophy PHI000000 HP


Cite this document

Jean-Claude Monod, « La sécularisation et ses limites : entre théologie politique et positivisme juridique », CNRS Éditions, ID : 10.4000/books.editionscnrs.6591


Metrics


Share / Export

Abstract 0

Si la sécularisation est un processus, on doit alors pouvoir poser la question de la fin, de l’achèvement du processus : que serait une sécularisation achevée ? Que serait une société complètement sécularisée ? La question a son revers pratique : faut-il poser des limites à la sécularisation ? Cette question est à l’arrière-plan de certains débats majeurs de la philosophie du xxe siècle, comme j’aimerais le montrer sur l’exemple de la discussion entre Kelsen et Schmitt, entre le positivisme j...

From the same authors

On the same subjects