Impact de l’anthropisation sur la biodiversité et le fonctionnement des écosystèmes marins. Exemple de la Manche-mer du nord

Abstract Fr En

La biodiversité marine est fragilisée par les activités humaines. L’Organisation des Nations Unies a proclamé 2010, année internationale de la biodiversité pour alerter l’opinion publique sur l’état et les conséquences du déclin de la biodiversité dans le monde. En Europe, comme partout dans le monde, les densités de populations humaines ne cessent d’augmenter sur la frange littorale. Cela se traduit par une accélération continue et rapide de l’utilisation de l'espace littoral et un accroissement des pressions sur les écosystèmes et les espèces qu’ils renferment. La pollution de la mer, dont 80 % provient des activités humaines d'origine tellurique, la navigation, l’introduction d’espèces invasives, la surexploitation des ressources halieutiques, la dégradation, la fragmentation et les pertes d’habitats sont autant de facteurs responsables de l’érosion de la biodiversité marine. Exacerbée par le changement climatique, cette anthropisation menace de détruire l'équilibre fragile des écosystèmes marins et de la biodiversité qu’ils renferment. La Manche et la mer du Nord sont un carrefour biogéographique avec une grande diversité d’habitats et une biodiversité importante. D’un point de vue halieutique, c’est l'une des zones les plus productives au monde avec 5 % des prises totales à l'échelle mondiale. Malgré cette richesse, c’est un espace maritime où les conflits d’intérêts sont exacerbés et où les pressions anthropiques sont fortes notamment du fait d’une activité industrielle littorale développée. À travers différents exemples de la littérature récente, nous examinerons les principales causes ayant une incidence sur la biodiversité marine en prenant autant que possible des exemples concernant la Manche et la mer du Nord. Nous discuterons du grave danger que représente la perte de biodiversité pour l’équilibre écologique du milieu marin et le bien-être de l’humanité et sur la nécessité de prendre en compte la biodiversité dans la conduite des activités humaines, quelles soient économiques ou autres.

Marine biodiversity is affected by human activities. The United Nations have declared 2010 International Year of Biodiversity to alert the public on the status and consequences of declining biodiversity in the world. In Europe, as everywhere in the world, human population densities are increasing along the coastal areas. This result in a continuous and rapid acceleration of the use of coastal areas and increased pressure on ecosystems and species they contain. The pollution of the sea, of which 80 % comes from human activities from the land, navigation, introduction of invasive species, overfishing, degradation, fragmentation and habitat loss are the factors responsible for the erosion of marine biodiversity. Exacerbated by climate change, human impacts threaten to destroy the delicate balance of marine ecosystems and the biodiversity they contain. The English Channel and the North Sea are a biogeographical crossroads with a great diversity of habitats and high biodiversity. From a fisheries perspective, it is one of the most productive in the world with 5 % of the total catch in the world. Despite this richness, it is a maritime area where conflicts of interests are exacerbated and where human pressures are high mainly because of an industrial coastal developement. Through various examples of recent literature, we will examine the main causes affecting marine biodiversity taking as many possible examples for the English Channel and the North Sea. We will discuss the serious danger of the loss of biodiversity for the ecological balance of the marine environment and the well-being of humanity as well as the necessity to take account of biodiversity in the conduct of human activities, be they economic or other.

From the same authors

On the same subjects

Within the same disciplines