Des sites sans visiteurs : les mémoriaux du camp de Salaspils et de la forêt de Bikernieki en Lettonie

Metadatas

Date

2011

Discipline
type
Language
Identifiers

Keywords

mémoire Lettonie shoah


Cite this document

Fabrice Virgili, « Des sites sans visiteurs : les mémoriaux du camp de Salaspils et de la forêt de Bikernieki en Lettonie », Hyper Article en Ligne - Sciences de l'Homme et de la Société, ID : 10670/1.j12op9


Metrics


Share / Export

Abstract Fr

Ceux qui se rendent aujourd'hui à Auschwitz, au-delà de ce qu'ils peuvent ressentir ou apprendre, constatent aussi qu'ils sont loin d'être les seuls à visiter ce symbole de l'extermination nazie. L'évolution du nombre de visiteurs confirme le caractère exceptionnel pris par ce site. En dix ans le nombre de visites annuelles est passé de 500 000 à 1 300 000. Dans le même temps, d'autres lieux connus de l'univers concentrationnaire ont vu leur fréquentation stagner, tout en demeurant au-dessus de plusieurs dizaines de milliers de visiteurs (jusqu'à 400 000 pour Sachsenhausen au nord de Berlin). À l'inverse, d'autres sites se visitent seuls ou presque, à l'image de deux mémoriaux proches de Riga en Lettonie, le mémorial de Salaspils et celui de la forêt de Bikernieki.

From the same authors

On the same subjects

Within the same disciplines