Paysages et saisons : les réseaux métaphoriques du réel dans les "Rerum Vulgarium Fragmenta" de Pétrarque Landscapes and seansons : the metaphorical network of the real in Petrarch's "Rerum Vulgarium Fragmenta" Fr En

Metadatas

Date

December 12, 2015

Language
Identifier
Collection

Theses.fr

Organization

ABES


Keywords

Italie Moyen-Âge Pétrarque Paysage Saison Métaphore Chronotope Réel Réalité Intertextualité Isotopie Italy Middle-Ages Petrarch Lanscape Season Metaphor Chronotope Real Reality Intertextuality Isotopy 851.109

Similar subjects Fr

Réel

Cite this document

Célia Filippini, « Landscapes and seansons : the metaphorical network of the real in Petrarch's "Rerum Vulgarium Fragmenta" », Theses.fr, ID : 10670/1.jlyoas


Metrics


Share / Export

Abstract Fr En

Cette thèse étudie l'emploi d'environ 640 occurrences relatives au champ sémantique des paysages et des saisons (reliefs, rivages, cours d'eau, végétation, pierres, écueils, neiges et "nebula") dans les "Rerum Vulgarium Fragmenta". C'est l'environnement textuel dans lequel chacune d'elles s'insère qui la distingue des autres et infléchit son signifié ; et en même temps chacune se complète de façon dynamique, interagissant avec toutes celles qui se trouvent sur le même axe paradigmatique. Le premier chapitre étudie leur morphologie de façon contextuelle et intertextuelle, afin de cerner l'isotopie du chronotope dans le "canzoniere" ; on verra par la diversification et l’enrichissement de leurs emplois métaphoriques que les paysages et les saisons s'imposent comme enjeux diégétiques. La composition du "liber" s’inscrivant dans une temporalité complexe qui, pour chacun de ses "fragmenta", brouille la chronologie relative à sa composition, c’est par la prise en compte, dans le deuxième chapitre, de cette double dimension diachronique, qu’il a été possible de mieux appréhender l'évolution continue qui est à l’œuvre dans et par les métaphores. Elles permettent de partir d'une donnée connue (y compris en tant que topos littéraire) pour explorer une réalité (intérieure) autrement insaisissable, le “réel” du poète-amant. Le dernier chapitre nous permettra d'analyser les processus de métaphorisation mis en œuvre par Pétrarque lorsque les reprises du chronotope acquièrent une portée éthique et métapoétique.

My thesis scrutinizes the use of almost 640 occurrences related to the semantic fields of landscapes and seasons (landforms, shores, rivers, vegetation, rocks, reefs, clouds and "nebula") in the "Rerum Vulgarium Fragmenta". It is the textual environment in which each of them fits that distinguishes it from others and bends its signified; and yet they complement one another dynamically, interacting with all those who are on the same paradigmatic axis. The first chapter examines their morphology in a contextual and intertextual way, to identify the chronotope's isotopy in the "canzoniere" ; we will see by the diversification and the enrichment of their metaphorical uses that landscapes and seasons emerge as diegetic issues. The composition of the "liber" partakes of a complex temporality that blurs the chronology of its composition for each of its "fragmenta" ; it is by taking into account, in the second chapter, this double diachronic dimension, that it was possible to better understand the continuing evolution which is at work in and through metaphors. They allow from a known data (including as a literary topos) to explore a reality (indoor) otherwise elusive, the poet-lover's "real". The last chapter will allow us to analyze the metaphorization process implemented by Petrarch when the chronotope's recurrences acquire an ethical and metapoetic scope.

From the same authors

On the same subjects