Cohérence logique entre le modèle stratégico-opérationnel en contrôle de gestion et la théorie de la firme-compétence foncière des économistes évolutionnistes : une lecture historique

Metadatas

Date

2006

Discipline
type
Language
Identifier
Organization

Cairn


Keywords

Management Scientifique modèle générique du contrôle de gestion théorie de la firme management hoshin Scientific management management control-generic model firm theory Hoshin management


Cite this document

Benoît Ekoka Essoua, « Cohérence logique entre le modèle stratégico-opérationnel en contrôle de gestion et la théorie de la firme-compétence foncière des économistes évolutionnistes : une lecture historique », Comptabilité - Contrôle - Audit, ID : 10670/1.r4jn7y


Metrics


Share / Export

Abstract Fr En

Dans cet article, nous mettons en évidence les liens entre l’économie et le management, et ce afin de positionner chaque modèle générique en contrôle de gestion dans un paradigme donné. Dans le cadre du paradigme de l’information, nous soulignons des affinités conceptuelles entre le management scientifique et les théories économiques représentant la firme comme un nœud de contrats. Ces affinités conceptuelles légitiment le modèle financier en contrôle de gestion qui émerge dans les années 20 chez General Motors. Ce modèle bien que critiqué est toujours d’actualité. A la fin des années 60, émerge dans quelques firmes japonaises le management Hoshin. Ce management rend mieux compte de ce qui constitue le « hors contrat », à savoir les processus, les compétences, le contexte et la vision partagée de l’équipe dirigeante. La place croissante du « hors contrat » dans le management invite à une nouvelle théorie de la firme, la firme comme une compétence foncière, et à un nouveau modèle générique en contrôle de gestion, le modèle stratégico-opérationnel. Cette plate-forme constituée du management Hoshin, de la théorie de la firme-compétence foncière et du modèle stratégico-opérationnel s’inscrit dans le cadre du paradigme de la connaissance.

Coherence between the strategical-operational model in management control and the firm theory of the evolutionary economists : a historical perspectiveIn this article, we enhance the link between economics and management to position each generic model in management control within a given paradigm. In the frame of the information paradigm, we underline the conceptual affinities between the scientific management and the economic theories representing the firm as a nexus of contracts. These conceptual affinities legitimate the financial model in management control which emerge in the 1920s at General Motors. Although criticized, this model is still current. At the end of the 1960s, emerge in some Japanese firms the Hoshin Management. This management shows in a relevant manner what constitute the “out-contract”, that is to say the process, the skills, the context and the shared vision of the top management. The increasing status of the “out-contract” in management leads us to a new firm theory, the firm as a land-competence, and to a new generic model in management control, the strategical-operational model. The platform which includes the Hoshin Management, the theory of the firm as a land-competence and the strategical-operational model of management control is set within the knowledge paradigm.

From the same authors

On the same subjects

Within the same disciplines