Vieillir sans conjoint mais vieillir entourées : un défi pour les femmes immigrées

Metadatas

Author
Date

2016

Discipline
type
Language
Identifier
Organization

Cairn


Keywords

vieillissement des immigrés femmes âgées risque d’isolement précarité elderly immigrants living alone risk of isolement poverty insecurity


Cite this document

Rémi Gallou, « Vieillir sans conjoint mais vieillir entourées : un défi pour les femmes immigrées », Gérontologie et société, ID : 10670/1.si7ah8


Metrics


Share / Export

Abstract Fr En

Désormais aussi nombreuses que les hommes, les femmes immigrées vieillissent en France dans un relatif anonymat. 867 360 femmes immigrées de plus de 55 ans dont 364 300 vivaient sans conjoint ont été recensées en 2011. Plus enclines au maintien en France que leurs congénères masculins, celles qui vivent sans conjoint, séparées, divorcées ou veuves sont désignées comme potentiellement les plus précaires. En mobilisant les ressources disponibles, parcimonieuses, l’article détaille leurs caractéristiques migratoires, résidentielles et de santé. On retient que les femmes âgées immigrées sont majoritairement venues en France dans le cadre du regroupement familial, qu’après l’âge de 55 ans près de la moitié vivent en logement social, que deux tiers d’entre elles se déclarent en mauvaise santé et que la petitesse de leurs revenus résulte en grande partie de leur faible activité salariée. À partir d’entretiens qualitatifs, l’article aborde enfin la question des lieux de leur vieillissement et du sens de la recohabitation familiale lorsque l’on a hérité d’une culture familialiste et que l’on vit dans une société plus individualiste.

Ageing without a spouse but surrounded : a challenge for immigrant womenAmong ageing immigrants in France, women are as numerous today as men but less visible. In 2011, 867 360 immigrant women aged 55 and above, of which 364 300 arrived from a country outside Europe, lived in France. Ageing women immigrants are more likely than men to remain permanently in France, but they are also more likely to live without a partner, to be separated, divorced or widowed and therefore at risk of exclusion. This paper addresses how ageing women immigrants mobilise the ressources at their disposable and it details their migratory, residential and health characteristics. The paper concludes by addressing the questions of the environments of ageing immigrant women, family recohabitation and the social challenges posed by these issues.

From the same authors

On the same subjects

Within the same disciplines