Naître innocent ou coupable, dans la chambre enfermé

Metadatas

Date

2002

type
Language
Identifier
Organization

Cairn


Keywords

Bourreau Culpabilité Énantiodromie Innocence Régression Tension des opposés Transmiss


Cite this document

Viviane Jullien-Palletier, « Naître innocent ou coupable, dans la chambre enfermé », Cahiers jungiens de psychanalyse, ID : 10670/1.yd15mc


Metrics


Share / Export

Abstract Fr En

Des familles qui ont vécu des violences dans l’histoire collective peuvent transmettre à la génération suivante des traumatismes non élaborés et demeurés dans l’inconscient. Ce sont des transmissions transgénérationnelles pathogènes liées à l’historique et au culturel familial. L’analysant se découvre souvent coupable de la répétition de ces violences sur lui-même, ses proches et les autres. De la tension des opposés peut naître une solution par l’intégration de l’ombre et la mise en œuvre d’un mouvement de transformation. L’auteur le montre en relatant l’histoire d’une analyse.

Families that have been the victims of violence that is a part of public history sometimes hand down to the next generation unelaborated traumas that remain unconscious. These pathogenic transgenerational transmissions are a product of a family’s culture and history. The analysand often finds himself to be guilty of inflicting similar violence on himself, his family, or other people. The tension of the opposites can produce a solution through the integration of the shadow, effecting a movement of transformation. The author provides an analytical case history showing this at work.

From the same authors

On the same subjects