La carte du sang de l'immobilier chinois, un cas de cyber-activisme

Metadatas

Date

March 1, 2012

type
Language
Identifiers

Keywords

Social networks conflicts real estate urban struggles activism Réseaux sociaux Web 2.0 blog conflits immobilier luttes urbaines activisme


Cite this document

Nicolas Douay et al., « La carte du sang de l'immobilier chinois, un cas de cyber-activisme », Hyper Article en Ligne - Sciences de l'Homme et de la Société, ID : 10670/1.z3qcro


Metrics


Share / Export

Abstract En Fr

The aim of this paper is to explore new forms of social mobilization in urban areas that use the Internet technologies. The development of online social networks offers new possibilities of expression and protest. Web 2.0 is transformed into a digital public space complementary to the traditional physical public space especially when this one is particularly controlled. The Chinese bloody map of real estate is particularly representative of these changes. Published in October 2010, this map uses cooperative knowledge of Internet users to list real estate developments that led to physical violence. These can range from simple protest repression to self-immolation. The checked version of the map shows 85 events and the open version 199 cases. The diffusion of the news of this map in the Chinese and international medias helped to put this social issue on the international political agenda related to urban development and real estate in China.

L'objectif de cet article est d'explorer les nouvelles formes de mobilisation sociale en milieu urbain qui utilisent les technologies de l'Internet. Le développement des réseaux sociaux en ligne offre en effet de nouvelles possibilités d'expression et de contestation. Le Web 2.0 se transforme ainsi en un espace public numérique complémentaire de l'espace public physique traditionnel surtout lorsque celui-ci est particulièrement contrôlé. Le cas de la " carte du sang de l'immobilier chinois " est particulièrement représentatif de ces transformations. Mise en ligne en octobre 2010, cette carte coopérative fait appel à la connaissance des internautes pour répertorier les développements immobiliers ayant donné lieu à des violences physiques. Celles-ci peuvent aller de la simple répression de manifestations à des immolations par le feu. La version vérifiée de la carte présente 85 événements et la version ouverte 199 cas. La publication de cette carte a été reprise dans les médias chinois et internationaux, participant ainsi à l'inscription sur l'agenda politique international des enjeux sociaux liés au développement urbain et immobilier chinois.

From the same authors

On the same subjects

Within the same disciplines