La discrimination par l’âge des « personnes âgées » : conjonction de représentations sociales majoritairement négatives et d’une politique vieillesse qui a institué la catégorie « personnes âgées » comme posant problème à la société

Metadatas

Date

February 24, 2020

Discipline
type
Language
Identifiers
Organization

OpenEdition

License


Keywords

personnes âgées âge vieillesse vieillissement représentations sociales politique publique discrimination sociale âgisme phobie démographique iderly people age old age aging social representations public policy social ediscrimination ageism demographic phobia


Cite this document

Bernard Ennuyer, « La discrimination par l’âge des « personnes âgées » : conjonction de représentations sociales majoritairement négatives et d’une politique vieillesse qui a institué la catégorie « personnes âgées » comme posant problème à la société », La Revue des droits de l’homme, ID : 10.4000/revdh.8756


Metrics


Share / Export

Abstract Fr En

Nous allons nous intéresser à la catégorisation d’un groupe d’âge, les personnes âgées de 60 ans et plus, groupe dénommé par pure convention « les personnes âgées », catégorisation qui a résulté, principalement de la mise en place d’une politique vieillesse. Cette dernière s’est construite au début des années 1960 à partir de la constitution d’un population cible « les personnes âgées » supposé poser problème au reste de la société du fait de son âge. Le référentiel de cette politique publique s’est essentiellement constitué autour d’images négatives et déficitaires de la vieillesse que ces personnes âgées étaient censées incarner. En retour ces politiques vieillesses ont accrédité une image de ce groupe d’âge comme fardeau pour la société, notamment du fait de son accroissement démographique « exponentiel » et de son coût supposé peser de façon excessive sur les dépenses publiques. Cette conjonction d’une politique vieillesse assistantielle et de représentations sociales négatives ont peu à peu transformé cette catégorisation par l’âge en une discrimination sociale par l’âge qu’on appelle aujourd’hui l’âgisme.

We will focus on the categorization of an age group, people aged 60 and over, a group called by pure convention "the elderly", a categorization that resulted, mainly from the implementation of a policy old age. The latter was built in the early 1960s from the constitution of a target population "the elderly" supposed to pose a problem for the rest of society because of their age. The frame of reference for this public policy was essentially built around negative and loss-making images of old age that these elderly people were supposed to embody. In return, these old age policies have accredited an image of this age group as a burden on society, in particular because of its “exponential” demographic growth and its cost supposed to weigh excessively on public expenditure. This combination of a welfare old-age policy and negative social representations gradually transformed this categorization by age into social discrimination by age, which is now called ageism.

From the same authors

On the same subjects

Similar documents

Within the same disciplines