Nature in the city : how planner’s practices constantly adjust themselves : analyse of five french case studies La nature en ville : comment les pratiques aménagistes s'adaptent en continu : étude à partir de cinq projets du Grand Ouest En Fr

Metadatas

Date

February 11, 2019

Discipline
type
Language
Identifiers

Keywords

Nature in the city Landscaping Stakeholders Nature en ville Aménagements paysagers Acteurs


Cite this document

Sabine El Moualy, « Nature in the city : how planner’s practices constantly adjust themselves : analyse of five french case studies », Le serveur TEL (thèses-en-ligne), ID : 10670/1.0qhqyd


Metrics


Share / Export

Abstract En Fr

Environnemental awarness brings urban design to become more sustainable. One argument is that nature is a garantee of urban quality, with recognition of the need to préserve a green frame in the city. This issue is crutial to current debates on urban planning and design practices. Five case studies located in western french cities should enable the reader to better understand the place of nature in design process. How do the care of nature interacts with projects trough stakeholders? And which « matériality » and spatialization are we looking for? The question is analysed from three standpoints. First, the historical approach of the projects introduce the method. Then, we examine the language in the project documentation and with stakeholders’ testimonies. Finally, each neighborhoods is whatched ont he ground. Thanks to lexicometry, discourse analysis and geomatics engineering this Phd demonstrate the variety of possible final projects even if stakeholders were sharing similar ambitions at the beginning of the planning process. Taking care of nature depends on many factors wich directly impact the quality of urban design and nature in our cities.

La dimension environnementale des programmes d’urbanisme s’affiche et se présente comme une garantie de la qualité des projets. La Nature fait partie de ces arguments, encore davantage avec la reconnaissance de l’intérêt des « Trames vertes urbaines ». Cette question de la nature en ville et de la végétalisation urbaine est au cœur des problématiques des aménageurs et influence les pratiques professionnelles. A partir de 5 cas (Zones d’Aménagements Concertées) dans le grand ouest français, ce travail vise la compréhension de la place attribuée à la nature dans le processus d’aménagement urbain. Comment la prise en compte des éléments naturels interagit avec le projet par l’intermédiaire des acteurs ? Pour quelle matérialité et quelle spatialisation? Trois angles d’analyse ont été retenus pour y répondre. D’abord la reconstitution historique des projets, ensuite l’analyse du langage employé pour décrire l’ambition et les objets naturels, enfin l’observation de la matérialité obtenue sur le site. Ainsi, la méthodologie croise techniques d’entretiens in situ avec les acteurs des opérations, lexicométrie et traitements géomatiques des données environnementales à l’échelle d’un quartier. De fait, la thèse montre qu’une même ambition environnementale peut mener à une pluralité d’aménagements. Ainsi, la prise en compte de la nature dépend elle de multiples facteurs qui conditionneront la qualités des opérations et donc celle de la trame verte urbaine.

From the same authors

On the same subjects

Within the same disciplines