Juifs et musulmans au Yémen

Metadatas

Date

2019

Discipline
Language
Identifiers
Collection

Histoire partagée

Organization

Cairn

License

copyrighted



Cite this document

Yosef Yuval Tobi, « Juifs et musulmans au Yémen », Histoire partagée, ID : 10670/1.0uollq


Metrics


Share / Export

Abstract 0

Présents au Yémen avant l’apparition de l’islam, les Juifs y auraient même fait souche depuis l’époque biblique, bien avant la rencontre légendaire entre le roi Salomon et la reine de Saba. Aujourd’hui, les derniers Juifs du Yémen luttent pour leur survie. Dans l’Antiquité, les Juifs du Yémen sont intégrés dans la population locale, dont ils ont adopté la langue et les mœurs. Ils ont réussi à « judaïser » leurs voisins et on leur attribue l’introduction de l’agriculture, de l’irrigation, de l’orfèvrerie ou de la métallurgie. Au VIIe siècle, l’expansion de l’islam se déroulant vers l’ouest, le Yémen est relégué au rang de province éloignée. Les califes de Bagdad n’y exercent aucun pouvoir réel, le laissant aux mains de chefs religieux indépendants, sunnites ou chiites, ayant à cœur de soustraire leur population – Juifs compris – à toute influence étrangère. Ainsi ce pays est-il resté, du début de l’ère islamique jusqu’au XXe siècle, figé dans des structures et des modes de fonctionnement quasi immuables, ceux d’une société hiérarchisée dans laquelle les Juifs occupent le bas de l’échelle sociale. À partir de sources hébraïques, arabes et européennes, Yosef Yuval Tobi explique la place à part occupée par les Juifs yéménites en terre d’Islam et retrace leur longue histoire dans ce pays, qui s’acheva dans la douleur de l’exode au lendemain de la création de l’État d’Israël.

From the same authors

On the same subjects

Similar documents

Within the same disciplines