De la recherche fondamentale à la recherche appliquée, le recrutement de Duhamel du Monceau dans la marine par Maurepas : un recrutement secret ?

Metadatas

Date

March 25, 2006

type
Language
Identifiers
Organization

OpenEdition


Keywords

génie maritime Henri-Louis Duhamel du Monceau Marine sciences


Cite this document

Patrick Villiers, « De la recherche fondamentale à la recherche appliquée, le recrutement de Duhamel du Monceau dans la marine par Maurepas : un recrutement secret ? », Bulletin du Centre de recherche du château de Versailles, ID : 10.4000/crcv.11593


Metrics


Share / Export

Abstract Fr En

Le 14 janvier 1728, l’Académie des sciences propose à Louis XV trois candidats au poste d’adjoint chimiste. Le 28 janvier, M. d’Argenson, président de l’Académie, annonce en ces termes le recrutement de Duhamel : « J’ai lu à l’Académie une lettre de Monsieur de Maurepas du 22, par laquelle il me fait savoir que sur la nomination du 14, le roy a choisi M. du Hamel pour la place d’adjoint-chimiste » (dossier « Duhamel du Monceau », Académie des sciences, Paris).Le personnage recruté est Duhamel du Monceau, juriste de formation, connu en 1728 pour ses récentes découvertes dans la lutte contre la maladie du safran et ultérieurement pour ses travaux sur la forêt, le blé et les greffes de végétaux, mais également pour ses ouvrages sur la construction navale, la pêche, etc. Condorcet, dans son éloge funèbre, dira : « Tant de travaux n’empêchèrent pas M. Duhamel d’être un Académicien très assidu, et l’un des plus exacts à payer dans nos Mémoires le tribut de travail que les règlements nous prescrivent ». De 1728 à sa mort en 1782, Duhamel édite quatre-vingt-dix-huit mémoires pour l’Académie des sciences, dont quatre-vingt-dix de lui-seul. À cela s’ajoutent des livres incontournables : Éléments de l’Architecture navale, Traité des pêches, bien évidemment liés à la Marine, mais son Traité général des forêts en huit volumes pour être paru à partir de 1755 est directement issu de la première commande de Maurepas à Duhamel : L’étude de la courbure et de la résistance des bois destinés à la construction navale en 1731, l’année même où sur proposition du même Maurepas, Duhamel est nommé associé-botaniste. Cette fonction n’est pas rémunérée et Duhamel, cadet d’une petite famille noble du Gâtinais, va vivre principalement des subsides de la Marine. C’est également la Marine qui l’envoie en voyage d’études en Angleterre, en voyage d’espionnage en réalité.Comment un juriste a-t-il pu être recruté par l’Académie et quel rôle a joué Maurepas dans son recrutement non seulement à l’Académie mais surtout dans la Marine royale dont Duhamel devient inspecteur général des constructions navales de 1739 jusqu’à sa mort en 1782 ? Pourquoi Duhamel n’est-il officiellement porté sur les listes de la Marine qu’en 1739 ? Quelles sont ses méthodes scientifiques ? Pourquoi a-t-il consacré autant d’études sur la croissance des arbres, sur le chanvre etc. ? Duhamel est-il un véritable savant ou un très grand vulgarisateur ?Des documents pour la plupart inédits des archives de la Marine permettent d’éclairer le recrutement de ce savant par Maurepas et le rôle de Duhamel dans la réorganisation des constructions navales militaires et l’adoption des nouveaux types de bâtiments de guerre à partir de 1740, dans l’enseignement des mathématiques, notamment du calcul infinitésimal, aux ingénieur-constructeurs et dans l’emploi des mathématiques dans l’élaboration des plans des vaisseaux. Duhamel fonde à ses frais à Paris une école où il enseigne aux jeunes constructeurs les mathématiques, ancêtre de l’école du Génie maritime. Il est ainsi le véritable fondateur de cette Marine qui gagne la guerre d’Amérique et donne son indépendance aux États-Unis.

On 14 January 1728, for the position of assistant chemist, the Académie des Sciences proposed three candidates to Louis XV. On 28 January M. d’Argenson, president of the Académie, announced the terms of the recruitment to Duhamel: “I read a letter to the Académie from Monsieur de Maurepas of the 22nd, in which he informed me that from the nominations of the 14th, the king chose M. du Hamel for the position of assistant chemist” (“Duhamel du Monceau” file, Adadémie des Sciences, Paris). The person recruited was Duhamel du Monceau, a lawyer by training, known in 1728 for his recent discoveries in the fight against a disease affecting saffrom and later for his work on forests, wheat and vegetable grafts, but also for his books on shipbuilding, fishing, etc. Condorcet, in his eulogy, said: “So much work did not prevent M. Duhamel from being a very diligent Academicien, and one of the most exact, to be paid tribute to in our Mémoires as our regulations prescribe.” From 1728 until his death in 1782, Duhamel published ninety-eight reports for the Académie des Sciences, of which ninety were by him alone. Added to this are his indispensible books: Éléments de l’Architecture navale, Traité des pêches, obviously related to the navy, but his Traité général des forêts in eight volumes, published from 1755, is a direct result of the first instruction from Maurepas to Duhamel: L’étude de la courbure et de la résistance des bois destinés à la construction navale in 1731, the same year that Duhamel, at the suggestion of Maurepas, was appointed associate botanist. This position was not paid and Duhamel, the youngest of a noble Gatinaise family, lived primarily on naval subsidies. It was also the navy that sent him on a study trip to England, which was, in reality, a spying trip. How was a lawyer hired by the Académie, and what role did Maurepas have in his recruitment, not only to the Académie, but particularly to the Royal Navy, where Duhamel became inspector general of naval construction from 1739 until his death in 1782? Why was Duhamel not officially named in the navy lists in 1739? What were his scientific methods? Why did he devote so much study to the growth of trees, of hemp, etc.? Was Duhamel a true scholar or a great popularizer?Documents in the navy archives, most previously unseen, shed light on the recruitment of the scholar by Maurepas and the role Duhamel played in the reorganization of military shipbuilding and the adoption of new types of warships from 1740, in the teaching of mathematics, notably calculus, with engineer-builders and in the use of mathematics in the development of plans for vessels. At his own expense, Duhamel founded a school in Paris that taught young builders mathematics, forerunner of the School of Marine Engineering. He is, then, the real founder of the navy that won the war of America and gave the United States its independence.

From the same authors

On the same subjects