Périphéries et centres : les universités de recherche dans les pays en développement

Metadatas

Date

2007

type
Language
Identifier
Organization

Cairn

License

Cairn



Cite this document

Philip G. Altbach, « Périphéries et centres : les universités de recherche dans les pays en développement », Politiques et gestion de l'enseignement supérieur, ID : 10670/1.1sdtzl


Metrics


Share / Export

Abstract 0

L’université de recherche est une institution fondamentale du XXIe siècle : elle donne accès à la science mondiale, effectue des travaux de recherche fondamentale et appliquée et forme des chefs de file clés pour l’université et la société. Il existe très peu d’universités de recherche dans le monde : en effet, leur mise en place et leur entretien nécessitent de lourds investissements, et les pressions exercées par la massification de l’enseignement supérieur ont placé les priorités ailleurs. Les universités de recherche sont encore plus rares dans les pays en développement, où elles revêtent pourtant une importance particulière en tant que déterminants fondamentaux du progrès économique et social. Cet article défend la cause des universités de recherche dans les pays en développement et attire l’attention sur quelques-uns des défis auxquels elles sont confrontées.

From the same authors

On the same subjects

Similar documents