Modes d'existence sémiotiques des automates à réaction dans l'accompagnement des personnes en perte d'autonomie. : Penser la formation pour les personnes âgées souffrant de maladies neurodégénératives On the modes of semiotic existence of the reaction automaton in assisting people with loss of autonomy. : Thinking about training for people with dementia Fr En

Metadatas

Date

June 26, 2020

Language
Identifier
Collection

Theses.fr

Organization

ABES


Keywords

Approche non médicamenteuse Objet technique Nonpharmacological approach Technical things 410


Cite this document

Dimitri Delacroix, « On the modes of semiotic existence of the reaction automaton in assisting people with loss of autonomy. : Thinking about training for people with dementia », Theses.fr, ID : 10670/1.2a20im


Metrics


Share / Export

Abstract Fr En

La réflexion porte sur la manière de réactiver le processus d’individuation chez les personnes âgées souffrant de maladie d’Alzheimer et maladies apparentés. Ces maladies entravent la relation à soi, aux autres et à son environnement ; elles deviennent donc une « maladie de la relation » entraînant la disparition de l’être de relation et la personne en tant que sujet. Afin de répondre à cette problématique, une recherche-action est conduite. Le terrain consiste en des ateliers robotiques et non robotiques qui se déroulent pendant six mois à raison d’une séance d’une heure par semaine en alternant chaque type de séance (même lieu, même horaire, mêmes accompagnants). Au niveau théorique, il s’agit de fournir un modèle pour appréhender, accompagner et évaluer une pratique non médicamenteuse intégrant et s’appuyant sur un objet technique en tant qu’objet médiateur. La constitution de ce modèle a été alimentée par le rapprochement de la sémiotique et de la pensée opérative de Gilbert Simondon ; il permet appréhender un processus d’appropriation-individuation participante et intégrant l’individuation de la connaissance elle-même. Le résultat se concrétise dans la réalisation d’ateliers de formation à destination des personnes âgées souffrant de démence et d’un outil théorico-pratique permettant d’appréhender au mieux la pratique tant au niveau individuel que collectif dans un cours d’action qui doit être maintenu sans cesse dans un état métastable.

The thinking deals with the way to reactivate the individuation process for people with dementia. Alzheimer disease makes the relationship difficult related to the individual himself, professional and non-professional caregivers and the environment: it becomes a relationship issue deleting “l’être de relation” and the person as a conscious subject. In order to answering to this issue, an action research is conducted. The practice part is an alternative robotic and non-robotic sessions during six months with one-hour session a week (same place, same planning and same caregivers). Regarding to the theoretical part, the scope is to provide a model in order to understand, support and evaluate a nonpharmacological practice integrating and relying on technical thing that is creating relationship between humans. This model is based on a blinder of semiotics and Gilbert Simondon‘s theories and approaches; it deals with participating individuation with necessary a individuation of the knowledge. The result is the delivery of training session for people with dementia with a strategic tool managing the practice at the individual and collective level in order to maintain a metastability state.

From the same authors

On the same subjects

Similar documents